Sommaire
Senior Actu

France - Elusiades, Les premières résidences-services pour gays et lesbiennes seniors.


Un premier tour de table de compétences s’est avéré « concluant » pour ce nouveau concept proposant aux gays et lesbiennes seniors d'envisager « avenir et retraite sereinement grâce aux résidences-services Elusiades » annonce un communiqué de presse.

Et de souligner « qu'il n'existe pas assez de structures d'hébergement en France adaptées aux plus de 60 ans, population en augmentation et de plus en plus active grâce aux progrès sociaux, médicaux, etc. » « Cette réalité est particulièrement criante vis-à-vis des populations gays et lesbiennes seniors », précise le communiqué.

Une équipe d'experts (architecte, notaire, avocat fiscaliste, professionnels de la commercialisation et de la communication, du marketing réunis au sein du club des Professionnels Gay) a donc été constituée début 2004 « afin de palier cette situation et d'initier la création de ces résidences-services à l'image des Palms of Massota en Floride (ndlr, un projet similaire a aussi été lancée il y a plus d’un an en Espagne à Barcelone par la Fondation Arena, organisme privé de défense des droits des gays et lesbiens)

« l'Autre Cercle », fédération nationale d’associations qui lutte contre l’homophobie en entreprise, indiquait en avril 2004 qu’un sondage montrait que « 60% des 500 répondants affirmaient penser parfois ou souvent à leur retraite et cela même alors que la population interrogée est majoritairement (55%) âgée de moins de 40 ans ».

Différents lieux -Paris, grandes villes du sud de la France et Caraïbes- devraient être choisis pour y établir ces résidences, dont le nom Elusiades, issu de la mythologie grecque, serait synonyme de « lieu ou les héros et les âmes vertueuses viennent se reposer ». Les promoteurs précisent que ces logements seront accessibles à la propriété « en tant que résident immédiat ou qu'investisseur pour le futur. »

Ce nouveau concept envisage par ailleurs, « la résidence service » dans ce qu'elle peut offrir de plus complet : service à domicile (médicaux, para-médicaux, esthétiques, blanchissage, room-service…) loisirs (lounge, piscine, spa, animation festive et culturelle, salles de sports et gymnastique…) et enfin gardiennage.

Les Elusiades ont été pensées « comme lieu de résidence mais aussi et avant tout comme lieu de vie (interactif et mixte) ». Et de préciser qu’il « n'est aucunement question de créer de nouveaux ghettos. C'est en ce sens que l'adhésion à un club service est proposé aux non-résidents (gays, lesbiens ou « gayfriendly ») afin de leur permettre de bénéficier de cette palette de services et de prestations au sein même de ce lieu de vie. »

« Elusiades a aujourd'hui passé le cap de l'idée pour entrer de pleins pieds dans la réalité » précise le communiqué. Et d’ajouter que « la société-pilote initie actuellement les trois premières résidences » qui « ouvrent désormais aux investisseurs les portes d’un concept novateur mais néanmoins concret, sérieux, ambitieux et plein d’avenir. »

Si ce genre d’initiative a déjà été mené avec succès aux Etats-Unis, elle n’a pas fait l’unanimité en Espagne, même au sein de la communauté homosexuelle. La fédération d’Etat pour les gays et lesbiens Colegas critiquait « la philosophie ségrégationniste » de ces résidences. Reste à savoir comment ce concept, qui souhaite justement éviter cet écueil, sera perçu en France.


Publié le Mercredi 22 Septembre 2004 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 5999 fois