Sommaire
Senior Actu

France – Ehpad : le Commissariat au plan devra évaluer le nombre de création de places nécessaires


Mme Catherine Vautrin a chargé le Commissariat au plan d'évaluer le nombre de créations de places nécessaires dans les dix prochaines années dans les Etablissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD), a-t-elle annoncé hier à l’Agence de Presse Médicale (APM).

Lors de la remise de son rapport, en décembre 2004, l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS), n'avait pas pu précisément chiffrer les besoins et avait proposé de charger le commissariat au plan pour effectuer une évaluation plus précise. Selon Catherine Vautrin, cet audit est indispensable avant d'aller au-delà des créations du plan vieillissement et solidarité, qui prévoit 10.000 places en EHPAD à l'horizon 2007.

De leur côté, la plupart des organisations professionnelles estiment que ce nombre sera insuffisant. Pour le Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa), 40.000 places seront nécessaires d'ici 2007 et 160.000 places d'ici 2010. Pour sa part, le Syndicat national de gérontologie clinique (SNGC), estime les besoins à 50.000 lits et enfin l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (ADEHPA), préconise 75.000 places.

Pour la secrétaire d'Etat, cette évaluation risque d’être difficile à conduire, puisqu’il faut prendre en compte les futurs besoins à domicile, vérifier la réalité de l'occupation des établissements –certains sont pleins mais d’autres ont de nombreuses places libres- et des besoins dans chaque département.

Sur les 10.000 places qui doivent être médicalisées d'ici 2007, 2.600 ont été financées en 2004. Pour 2005 l’objectif est de 3000 places voire plus si possible.

La secrétaire d'Etat souligne également la nécessité « d'améliorer » l'encadrement des résidents dans la perspective d'ouverture de nouveaux lits en EHPAD, précise l’article de l’APM.

Pascal Champvert (ADEHPA) et Jean-Marie Vetel (SNGC) réclament la création de 250.000 postes dans les établissements. Le plan vieillissement et solidarité en prévoit 21.000 à l'horizon 2007. La secrétaire d’Etat précise qu’il faut rester réaliste, « la création de ces 250.000 postes représenterait une dépense de 15 milliards d'euros ». Et d’ajouter qu’il faut « concentrer les moyens là où ils sont le plus nécessaires. Les personnes âgées dépendantes ont des besoins tels que nous n'avons pas d'autre choix ». Pour ce qui est du taux d’encadrement, la secrétaire d’Etat considère qu’un un taux de 0,5 agent par lit permettait tout de même « d'assurer de bonnes conditions » d'accueil.

Et Mme Vautrin d’insister sur le fait que la France n’a jamais autant dépensé pour les personnes âgées. « Cet effort financier est sans précédent. Nous avons en effet dégagé plus de 2 milliards d'euros de mesures nouvelles si on additionne les moyens du plan vieillissement et solidarité, du financement de l'allocation personnalisée d'autonomie, du plan urgence-gériatrie et du plan Alzheimer", a-t-elle conclu.


Publié le Jeudi 6 Janvier 2005 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2948 fois