Sommaire
Senior Actu

France – Deuxième édition des « initiatives de la Bientraitance 2004 » de la Ville de Paris

Les prix de la deuxième édition du concours portant sur les initiatives de la Bientraitance à destination des aînés parisiens ont été remis aujourd’hui dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris par Mme Danièle Hoffman-Rispal adjointe au maire de Paris en charge des personnes âgées.


Et de rappeler que la Ville de Paris « a fait de la lutte contre la maltraitance dont peuvent être victimes les personnes âgées, une de ses priorités ». Dans cette optique, une antenne téléphonique ALMA*, spécialisée dans l’écoute des personnes âgées a été créée dans la capitale en avril 2003. C’est à l’occasion de la mise en place de ce numéro d’appel que Mme Hoffman-Rispal a ouvert le concours des Initiatives de la Bientraitance de la Ville de Paris.

« En effet, s’il est nécessaire de dénoncer les actes de maltraitance commis par certains professionnels et certaines familles, il est important de ne pas stigmatiser l’ensemble des aidants professionnels et familiaux qui dans leur majeure partie effectuent leurs missions avec dévouement, courage, respect et sérieux » précise le communiqué de la mairie. Et d’ajouter que « c’est donc pour repérer et valoriser les actions et les projets de tous les acteurs qui s’impliquent auprès des aînés parisiens que la municipalité a créé ce concours amené à se reproduire désormais chaque année ».

Pour cette deuxième édition, vingt dossiers émanant d’associations, de résidences publiques gérées par le Centre d’action Sociale de la Ville de Paris ou d’hôpitaux ont été déposés (contre 38 l’année dernière). Toutefois l’adjointe au maire précise que cette année « tous les projets étaient en phase avec les critères de sélection ».

« Face à la diversité ainsi qu’à la qualité des projets présentés », le jury a fait le choix de remettre deux prix dans chacune des catégories suivantes : vie en établissement d’accueil pour personnes âgées ; vie à domicile et sports, culture et intergénération.

Les critères de sélection retenus étaient les suivants : originalité et innovation du projet présenté, facilité de mise en place pour qu’il puisse être reproduit, intérêt pour les personnes âgées, leur famille voire les professionnels.

* Les personnes âgées et leurs familles peuvent joindre ALMA Paris au 01 42 50 11 25.
France – Deuxième édition des « initiatives de la Bientraitance 2004 » de la Ville de Paris

Les lauréats 2004 :

Catégorie vie en établissement d’accueil pour personnes âgées :

Deux lauréats ex aequo :

- La Résidence santé Cousin de Méricourt pour la mise en place d’un atelier de foot aménagé destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer accueillies en unités de vie protégée.

Cet atelier de « foot aménagé » est original car il propose un cadre ludique sportif à des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer dont les capacités mentales et physiques vont être intensément stimulées pendant la partie.
Cet atelier favorise également la communication et les relations sociales dans un cadre sécurisé, source de bien-être

- La résidence santé Arthur Groussier pour les actions menées afin d’aider à la gestion du stress des personnels travaillant auprès des personnes âgées.

La psychologue et la kinésithérapeute de l’établissement ont mis en place à la demande des personnels une série d’actions allant de la création d’un groupe de parole à un atelier de kinésithérapie en passant par des séances de relaxation. Ces actions en permettant aux équipes soignantes de se relaxer ont par ricochet un effet positif sur les personnes âgées accueillies au sein de l’établissement.

Catégorie vie à domicile :

Deux lauréats ex-aequo :

- Le Point Paris Emeraude 11ème pour son action de mise en place d’un réseau de bénévoles formés assurant des visites aux personnes âgées isolées du 11ème arrondissement

Neufs bénévoles formés par la coordonnatrice du PPE du 11e arrondissement se rendent régulièrement, une fois par semaine ou bimestriellement au domicile de personnes âgées auxquelles cette possibilité a été présentée, et qui ont exprimé leur consentement.

Les activités des bénévoles sont limitées aux domaines ne nécessitant pas une prise en charge qualifiée et professionnelle. Elles consistent notamment en des visites à domicile, des conversations, des lectures, des sorties ludiques ou un accompagnement à l’hôpital dans les administrations.
Les bénévoles bénéficient de groupes de parole et de soutiens auprès de la coordinatrice ou de la psychologue du PPE qui coordonnent leur action et les appuient dans leur démarche.

- UMC Social pour la création d’une salle de mise en situation du domicile d’une personne âgée dépendante destinée aux aidants professionnels et familiaux

Les aidants professionnels et familiaux bénéficient, dans cette salle, de formation en continu pour préserver leur santé et celle de la personne en perte d’autonomie, acquérir et conserver les bons gestes pour les transferts et les manipulations, tester les différents matériels avant de les proposer à la personne. Des groupes de paroles sont également proposés pour soutenir les personnes prenant en charge à domicile un parent dépendant

Catégorie sport, culture et inter génération :

Deux lauréats ex-aequo :

- La résidence services Omer Talon pour le jumelage intergénérationnel mené avec les enfants d’une classe de CM2 autour du « yoga du rire ».

Un partenariat entre l’école de l’avenue PARMENTIER (11e arrondissement) et la résidence OMER TALON existant déjà, un projet d’activité commune a été lancé, autour de la notion de thérapie par le rire.

Des séances de YOGA DU RIRE d’une heure environ, encadrées par une professeur de YOGA sont proposées régulièrement aux résidents et aux enfants, une séance expérimentale ayant permis de démontrer l’intérêt des participants pour cette activité.

- La Maison Ouverte pour son atelier d’entretien et d’harmonie corporelle proposé aux personnes âgées vivant sur un site de 587 logements sociaux.

La Maison ouverte apporte cet atelier sur les lieux de vie afin de rendre accessible aux personnes qui ne peuvent se déplacer ou n’en ont plus le désir des activités corporelles et artistiques permettant la prévention de la qualité de vie et l’enrayement des pertes physiques ou psychiques. Pour les personnes isolées, cette action permet de tisser des relations de voisinage intergénérationnelles et solidaires en apportant une dynamique régulière à la vie du site tout en favorisant l’émergence des désirs d’activités ou d’échanges chez les personnes en situation d’exclusion.

Cette action s’est faite en partenariat avec la SAGECO sur un site de 587 logements sociaux disposant d’un local collectif.


Publié le Mercredi 30 Mars 2005 dans la rubrique Social | Lu 2546 fois