Sommaire
Senior Actu

France - De plus en plus de détenus seniors dans nos prisons


Dans une société vieillissante, la population carcérale suit la même tendance. Ainsi, selon « Les chiffres clefs de l’administration pénitentiaire » édités par le ministère de la Justice en janvier 2004, la répartition par âge des détenus au 1 octobre 2003 en métropole et en outremer après 40 ans était la suivante : les 40-50 ans représentent 16.6% des prisonniers, les 50-60 ans 8.3% et les plus de 60 ans 3.3%.

Au total presqu’un tiers (28.2%) des prisonniers incarcérés dans les prisons françaises sont âgés de plus de 40 ans. Ce qui à terme, va poser en plus du problème de la surpopulation carcérale, le problème de l’inadaptation des prisons aux détenus les plus âgés. En effet, comme le rappelait récemment une étude britannique, les prisonniers vieillissent mais les locaux ne changent pas et s’avèrent mal adaptés aux besoins des seniors (en Grande-Bretagne, qui compte 1.64% de détenus de plus de 60 ans, le pourcentage des détenus seniors a triplé en six ans). Seules deux prisons sont à même de s’occuper des prisonniers les plus âgés.

Cette augmentation rapide des prisonniers seniors va rapidement devenir un véritable défi pour la société et pour les centres pénitentiaires. Tout d’abord ces prisonniers coûtent plus cher que les autres, à cause notamment, des soins qu’ils nécessitent. Mais aussi, il leur est très difficile de se réinsérer dans le tissu social après une longue incarcération, d’autant que la plupart des maisons de retraite refusent de les intégrer dans leurs locaux. Une solution pourrait être d’installer des « hospices » au sein même des pénitenciers, pour donner du travail aux prisonniers plus jeunes et permettre aux plus âgés d’avoir accès à un minimum d’aide et de soutien.

Aux Etats-Unis, il existe actuellement deux « maisons de retraite-prison », qui peuvent accueillir chacune 37 personnes soit 5% des seniors incarcérés dans le pays. Ils y sont encadrés par un personnel soignant et des gardiens spécialisés.

Quelles sont les raisons de ce vieillissement de la population carcérale ? D’une part, le vieillissement global de nos sociétés, qui n’épargne bien évidemment pas, les prisonniers qui vieillissent eux aussi. D’autres part, l’augmentation généralisée de la durée des peines d’incarcération et dans une moindre mesure, le nombre de seniors commettant des délits ou des crimes sexuels.

Pour en savoir plus :
Grande-Bretagne – Des prisons inadaptées à l’incarcération des seniors
Mexique - Un député mexicain lutte pour la libération anticipée des prisonniers seniors
Canada – Le défi des prisonniers seniors
seniors


Publié le Jeudi 19 Août 2004 dans la rubrique Société | Lu 5166 fois