Sommaire
Senior Actu

France – Conférence du Dr. Antoine Lorcy sur les anti-oxydants lors du Salon Cosmeeting à Paris


Dans le cadre du Salon « Cosmeeting » 2003 qui s’est tenu au Parc des expositions de Villepinte du 17 au 19 septembre derniers, le Dr. Antoine Lorcy*, spécialiste des soins anti-âges, a donné une conférence sur les anti-oxydants.

L’oxydation ou stress oxydatif est une réaction biologique naturelle qui « rouille » les cellules. C’est le même principe qui fait noircir les pommes ou rancir les huiles. Ce phénomène qui pourrait s’apparenter à un « détournement » de l’oxygène, est basé sur la production de radicaux libres. Ce procédé est nécessaire au système immunitaire du corps mais devient dangereux lorsqu’il est excessif. Les radicaux libres se fixant alors sur les cellules et les attaquant, d’où des risques de cancers, de troubles cardiovasculaires, etc.

L’excès de stress oxydatif peut découler d’agressions externes –alcool, tabac, pollution, soleil, etc- ou internes –maladies infectieuses, psoriasis, Alzheimer, etc. Toutefois le vieillissement reste l’une des causes principales de l’excès d’oxydation. Il est alors impératif de rétablir l’équilibre à l’aide d’anti-oxydants. Il en existe différents types.

- Il y a tout d’abord la vitamine E que l’on trouve dans les céréales et les fruits secs notamment. L’alpha-tocophérol, contenu dans la vitamine E est un anti-oxydant efficace ; il permet de réduire les risques de cancers, notamment du sein, des poumons ou colorectal.
- La vitamine C ensuite, que le corps humain ne synthétise pas naturellement. Ce qui explique, selon le Dr. Lorcy, les fréquentes carences de cette vitamine. Cette dernière est une substance très fragile ; elle ne résiste ni à la cuisson, ni à la congélation, ni à la conserve. La vitamine C que l’on trouve principalement dans les fruits et légumes, possède une action anti-oxydante mais facilite aussi la cicatrisation, stimule l’immunité, accroît le rendement musculaire et diminue les risques cardiovasculaires.
- Troisième anti-oxydant cité par le Dr. Lorcy, le coenzyme Q10, présent dans les épinards et les fruits secs mais également produit naturellement par l’organisme. Le Q10 joue aussi un rôle dans la protection vasculaire et contre le diabète.
- Les oligo-éléments sont également d’excellents anti-oxydants. Le Dr. Lorcy a notamment souligné l’efficacité du sélénium, du zinc et du cuivre. Le sélénium, présent dans la levure de bière, permet de lutter contre le vieillissement et de diminuer les risques de cancers. Le zinc est un bon protecteur cutanée et un stimulant capillaire et sexuel. Le cuivre renforce les défenses de l’organisme contre les maladies infectieuses.
- Enfin, dernier anti-oxydant cité par le Dr. Lorcy, le glutathion que l’on trouve principalement dans les choux et les brocolis, qui diminue les risques de cancers, de diabète et renforce la protection pulmonaire.
- On peut ajouter à cette liste deux produits connus pour d’autres vertus mais également efficace pour lutter contre l’excès de stress oxydatif. Il s’agit de la mélatonine, commercialisé en tant que somnifère et du vin rouge, à consommer lui, avec modération.

Concernant les méthodes de traitements, le Dr. Lorcy insiste sur l’importance de combiner plusieurs anti-oxydants simultanément. En effet, ils peuvent posséder une action conjointe et se stimuler entre eux. Par exemple, le glutathion renforce l’action de la vitamine E. Par ailleurs, les doses consommées doivent être physiologiques, c’est-à-dire qu’elles doivent respecter les « Apports journaliers recommandés » –AJR- par le ministère de la Santé. Des doses excessives seraient cependant néfastes pour le corps humain.

Selon le Dr. Lorcy, si l’excès de stress oxydatif concerne quasiment toutes les personnes de plus de 40 ans, il existe malgré tout une inégalité face à ce phénomène puisque l’hérédité entre aussi en compte. En effet, selon les antécédents génétiques d’une personne, celle-ci ne digère pas les aliments de la même façon qu’une autre et ne fixe donc pas les anti-oxydants naturels de la même manière. Toutefois, selon le praticien, la consommation d’anti-oxydants devient impérative pour toutes les personnes au-delà de 40 ans, parfois même avant, sous peine de voir se développer des maladies graves tels que les cancers, le diabète, les troubles cardiovasculaires, les problèmes cardiaques, etc.

*Le Dr Lorcy exerce à Paris. Il est spécialiste en médécine esthétique et anti-vieillissement. Il est également membre de la "Société française de médecine esthétique".


Publié le Lundi 22 Septembre 2003 dans la rubrique Bien-être | Lu 4246 fois