Sommaire
Senior Actu

France - Canicule : le département des Hauts-de-Seine déploie un plan de grande envergure


Le président du conseil général des Hauts-de-Seine (92) Charles Pasqua a annoncé hier devant le secrétaire d’Etat aux personnes âgées Hubert Falco le lancement du plan « Vermeil 92 » comprenant un certain nombre de mesures destinées aux personnes âgées. Outre une hausse de 40% du budget affecté à la médecine d’urgence, le plan prévoit l’installation d’au moins une pièce climatisée dans chaque maison de retraite pour l’été prochain et l’élargissement à tous les bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) du système d’alarme téléphonique "Biotel" destiné aux personnes âgées. Par ailleurs, la mise en place d’un « plan départemental de crise sanitaire mobilisable à tout instant » est envisagée d’ici la fin de l’année, prévoyant la mise à disposition de moyens humains et financiers supplémentaires conséquents. Le préfet des Hauts-de-Seine, Michel Delpuech, a quant à lui annoncé le bilan officiel d’une surmortalité de 910 décès liée à la canicule. Trois victimes sur quatre avaient plus de 75 ans. La préfecture a déterminé les endroits où les personnes âgées, victimes d’hyperthermie pour la plupart, étaient décédées. 23% des décès ont ainsi eu lieu en maison de retraite, soit une proportion inférieure au taux habituel, « ce qui démontre que les personnes âgées en institution ont bénéficié d’une prise en charge qui a limité l’ampleur du phénomène » a indiqué le préfet. Par ailleurs, 11% des décès ont eu lieu à l’hôpital et plus de la moitié dans le cadre de vie habituel des victimes.


Publié le Mardi 16 Septembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 324 fois