Sommaire
Senior Actu

France - Canicule : la mission d’expertise pointe le manque d’anticipation du gouvernement


Jean-François Mattei, ministre de la Santé, a reçu aujourd’hui, le rapport de la mission d'expertise et d'évaluation des conséquences sanitaires la canicule, coordonnée par le docteur Françoise Lalande, de l'Inspection générale des Affaires sociales (IGAS).

La création de cette mission avait été décidée par Monsieur Mattei, le 19 août dernier, afin d’évaluer le fonctionnement et la fiabilité des systèmes de veille et d'alerte sanitaire et d’identifier les dysfonctionnements qui s’étaient révélés durant la crise sanitaire de l’été.

Le rapport a clairement pointé les responsabilités des autorités publiques. Si le Gouvernement, assurent ses auteurs, a déclenché le "plan blanc" le 14 août pour libérer des lits dans les hôpitaux et rappeler du personnel, des indices montraient dès le 6 août qu'une crise sanitaire se déclenchait.

Les auteurs du rapport signalent en conséquence “ un manque d'anticipation et d'organisation des autorités ”. Ils ajoutent que ce “ manque d'anticipation a nui à la compréhension du phénomène et de ce fait, à l'adaptation rapide du système ”. Pour les responsables de la mission, il y a eu “ un décalage sensible entre la perception des administrations sanitaires et la réalité de la crise sur le terrain ”.

Le ministre de la Santé doit par ailleurs être entendu par la mission d'information parlementaire mise en place pour examiner la crise sanitaire due à la canicule.

Aucun chiffre affiné des décès liés à la canicule n’a filtré de l’entretien.


Publié le Lundi 8 Septembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 415 fois