Sommaire
Senior Actu

France – Canicule : Nicolas Sarkosy rejette toute responsabilité de son ministère

(1192 signes)


Nicolas Sarkozy, entendu mardi 16 décembre par la mission d'information sénatoriale sur la canicule a affirmé qu'il n'avait « pas eu connaissance » de la crise sanitaire avant le 12 août 2003.

Dans cette crise, «les services relevant du ministère de l'Intérieur ont accompli la mission qui était la leur, une mission qui ne comporte pas le suivi du fonctionnement des services de santé», a expliqué le ministre de l’Intérieur.

Afin de remédier au cloisonnement des administrations, il a proposé que les préfets retrouvent leur rôle de coordination des services sanitaires en cas de crise. En effet, les représentants de l'Etat n'ont plus de lien direct avec les hôpitaux depuis la création des agences régionales d'hospitalisation (ARH) en 1996.

Il a par ailleurs suggéré que le champ d'intervention du Centre interministériel de gestion opérationnelle des crises (COGIC), qui dépend de son ministère, soit étendu à la santé. Le ministre de l'Intérieur a enfin préconisé une réunion quotidienne des directeurs de cabinet des ministres concernés à Matignon en cas de crise.

Nicolas Sarkozy devait être auditionné aujourd’hui par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la canicule.


Publié le Mercredi 17 Décembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 307 fois