Sommaire
Senior Actu

France – Canicule : Deux responsables du ministère de la Santé entendus par la commission d'enquête

(1375 signes)


Mercredi 17 décembre, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la canicule auditionnait les docteurs Yves Coquin, directeur adjoint de la direction générale de la Santé (DGS), et Cédric Grouchka, conseiller technique au cabinet du ministre de la santé. Tous deux de permanence lors du week-end du 9-10 août, le plus meurtrier de la canicule.

Yves Coquin a tout d’abord insisté sur le fait qu’il a été le premier à avoir annoncé, le 9 août, que la vague de chaleur que le pays connaissait «pouvait entraîner des centaines de décès.»

Il décrit un ministère coupé de toute source d’information. Affirmant que le 12 août il ne disposait toujours pas des données des sapeurs-pompiers sur les décès survenus la semaine précédente.

Il a reconnu que la DGS était « obnubilée » sur le problème de l’engorgement des urgences et qu’elle n’avait pas senti l’ampleur du problème qui se déroulait aux domiciles des personnes âgées et dans les institutions de santé.

Le Dr Cédric Grouchka, en charge du secteur de l’hospitalisation au ministère de la Santé, a quand à lui expliqué que les 7, 8 et 9 août, l’engorgement était limité à certains services d'urgences. « Il n'était pas massif, et la réponse, aussitôt, a été réactive, adaptée et proportionnée». Ajoutant qu’à aucun moment, les éléments ne pouvaient laisser imaginer « le drame qui se jouait en amont de l’hôpital. »


Publié le Vendredi 19 Décembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 340 fois