Sommaire
Senior Actu

France - Atout'Âge, du logement intergénérationnel et social dans le Val-de-Marne (94)

Nous continuons notre tour de France des associations impliquées dans le partage d’appartement entre personnes âgées et étudiants. Cette fois-ci, découvrons Atout’âge, créée en novembre 2004, qui œuvre dans le sud de la région parisienne. Entretien avec l’une des fondatrices, Mme Michèle Dupont


Comment est née l'association Atout'Âge et quel est son concept ?

Michèle Dupont - Créée en novembre 2004 par Mme Martine Claisse et moi-même, l’Association Atout’âge développe des actions en direction des personnes âgées et de leur entourage. Elle axe ses missions sur le lien intergénérationnel, le soutien à la famille, la vie sociale et citoyenne et le maintien à domicile.

Mon parcours professionnel relève du milieu socio éducatif : éducatrice de prévention spécialisée, chargée de missions pour les collectivités locales (prévention de la délinquance, politiques éducatives). J’ai occupé à plusieurs reprises le poste de directrice de centre social et j’ai par ailleurs suivi une formation DESS Développement Social Urbain et Politique de la Ville.

De sont côté, Martine Claisse est actuellement directrice administrative d’un centre social dans les Hauts-de-Seine (92) ; elle suit un cursus de formation de Dirigeant d’Entreprise de l’Economie Sociale. Auparavant, son parcours professionnel l’a conduit à exercer des responsabilités dans le domaine de la formation et du tourisme social.

Ayant déjà travaillé ensemble pendant plusieurs années dans un centre socioculturel et devant faire face aujourd’hui à des choix professionnels stratégiques, nous avons décidé de fédérer nos compétences au service d’un nouveau projet associatif.

Motivées par l’enjeu sociétal du vieillissement sous toutes ses composantes et par la perspective de construire et d’innover dans ce domaine, nous affirmons notre volonté de poursuivre notre cheminement commun dans la sphère de l’économie sociale et solidaire, au service d’une cause pour laquelle l’utilité sociale prend tout son sens.

Le concept de partage de logement entre seniors et étudiants commence à émerger. D’autres acteurs existent déjà en France. Qu’est-ce qui vous distingue ?

En effet, ce concept est d’actualité et nous sommes en contact avec certaines associations déjà identifiées sur ce type de projet. Nos fonctionnements sont proches, à noter cependant que nous nous attachons à constituer des binômes uniquement centrés sur l’échange de services et non pas sur une contrepartie pécuniaire.

Nous avons d’autre part limité notre territoire d’intervention à deux communautés d’agglomération, celle du Val de Bièvre et celle des Hauts de Bièvre, au sein desquelles nous entendons développer l’implication des partenaires locaux.

De plus, cette action intergénérationnelle s’inscrit dans le cadre plus large de l’ensemble de nos interventions.

A noter qu’avant de démarrer concrètement notre activité, nous avons eu la volonté d’étudier attentivement les expériences en cours, en particulier en Espagne, où ce type de programme existe depuis déjà une dizaine d’années. Nous nous sommes donc rendues à Madrid, où nous avons rencontré les deux publics en situation.

Une charte sur le partage de logement senior/étudiant a été rendue publique récemment par Mme Vautrin, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées. Qu'en pensez-vous ?

Notre association en approuve pleinement le contenu, qui a le mérite de clarifier ce type d’opération et d’éviter les dérives. Nous nous félicitons d’ailleurs d’avoir participé au Comité de Pilotage sur l’Habitat Intergénérationnel du secrétariat d’Etat aux Personnes âgées, réuni par Madame Vautrin dont le travail sur ce thème s’est soldé par la rédaction de la charte « Un toit, deux générations », à laquelle vous faites référence.

A qui, selon vous, s'adresse cette solution ? Quel profil de personnes âgées, d’étudiants ?

Cette solution s’adresse d’une part à des seniors de plus de 60 ans, disposant dans leur habitation d’une chambre libre, et d’autre part à des étudiants engagés dans un cursus d’enseignement supérieur, à la recherche d’un logement et dont le budget est limité.

Au-delà de l’aspect pratique, la démarche implique une adhésion aux valeurs de solidarité intergénérationnelle que nous défendons. La réussite de tels échanges repose sur une étude approfondie des candidatures et un suivi rigoureux.

A ce titre, l’expérience espagnole nous incite à proposer aux étudiants des sessions de formation leur donnant les éléments d’une meilleure lecture des caractéristiques du public senior, et à réserver cette opération à des seniors suffisamment autonomes (GIR 5 ET 6).

Enfin, nous sortons quelque peu du sujet, mais il y a une chose qui nous interpelle : la problématique des immigrés vieillissants et du vieillissement de la population dans le parc locatif social. Nous nous penchons également sur les réponses à apporter en liaison avec les acteurs locaux.

Contacts :
Association ATOUT’ÂGE
Michèle DUPONT et Martine CLAISSE
Tel : 06 32 50 53 01
Mail
Siège social : 2 rue Galliéni – 94230 CACHAN

Lire aussi : France – Entretien avec Myriam Thuillez l’une des fondatrices de Logement Intergénération
Lire aussi : France - Partage de logements seniors/étudiants : lancement de la charte ''Un toit, deux générations''

rapport_finalcharte.pdf rapport_finalcharte.pdf  (972.07 Ko)



Publié le Vendredi 29 Avril 2005 dans la rubrique Intergénération | Lu 15853 fois