Sommaire

France Alzheimer : ses voeux au nouveau président de la République

Dans un récent communiqué, l’association France Alzheimer a félicité Emmanuel Macron, nouveau président de la République et lui a adressé tous ses voeux de réussite. La tâche sera immense, notamment face à l’enjeu national de santé publique que représentent la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées (maladie à corps de Lewy, DFT…).


France Alzheimer : ses voeux au nouveau président de la République
Face aux inquiétantes projections démographiques et cliniques (à l’horizon 2020, une personne sur quatre de plus de 65 ans sera atteinte par la maladie d’Alzheimer), le prochain quinquennat est crucial pour relever les défis posés par la maladie. Dans ce contexte, l’association espère que le nouveau président de la République et son futur gouvernement assumeront pleinement leurs responsabilités pour construire une politique de santé efficiente et efficace.
 
Sollicité par l’association durant la campagne présidentielle, le candidat d’En marche avait formulé plusieurs engagements concrets pour mieux répondre aux attentes et besoins des familles fragilisées par la maladie :
- Proposer aux aidants une formation spécifique et un accompagnement psychologique pour leur permettre d’agir efficacement et de mieux vivre leur rôle.
- Soutenir les aidants salariés en prenant en compte leur situation dans le calcul de l’âge de départ à la retraite et en généralisant le don de jours de RTT entre collègues.
- Développer le « baluchonnage » : venu du Canada, ce dispositif permet l’intervention d’une tierce personne au domicile de la personne malade pendant plusieurs jours consécutifs afin que l’aidant puisse prendre du répit.
- Favoriser la création d’hébergements temporaires et de maisons de répit.
 
Au travers de ces engagements, Emmanuel Macron a montré sa volonté de favoriser le maintien à domicile. A ce titre, il partage les aspirations de l’ensemble des acteurs engagés dans la prise en soin et l’accompagnement de la maladie.
 
L’association se dit satisfaite de ces engagements et espère qu’ils se concrétiseront pour les trois millions de personnes concernées (personnes malades et proches malades). Mais également que des points peu abordés durant la campagne deviennent des priorités pour le nouveau gouvernement : le financement et la compensation de la perte d’autonomie, l’accueil en établissement d’hébergement, la formation des professionnels, l’accessibilité financière aux structures existantes, ou le renforcement des moyens dévolus à la recherche publique…
 
France Alzheimer réaffirme donc son engagement et toute sa disponibilité pour prendre part, aux côtés des décideurs publics, aux réflexions sur les évolutions à apporter pour adapter les réponses aux besoins exprimés par les personnes malades et leurs proches.

Publié le Lundi 15 Mai 2017 dans la rubrique Chroniques | Lu 802 fois



Commentez cette information