Sommaire
Senior Actu

France Alzheimer : le droit aux vacances pour tous

Plusieurs centaines de personnes, proches aidants et personnes malades, profitent chaque année des séjours vacances France Alzheimer grâce à la complicité et à l’engagement d’une centaine de bénévoles. Plus que des vacances, ce sont des moments chaleureux à partager et un temps de répit nécessaire pour se ressourcer.


En France, plus de 8 millions de personnes occupent la fonction d’aidant familial. Et dans de très nombreux cas, ces Français viennent en aide à un malade atteint d’Alzheimer. Une aide au quotidien souvent éreintante et toujours stressante. Avec parfois, l’aidant qui tombe à son tour malade ou en dépression à cause de cette pression permanente.
 
Dans ce contexte, il est important de pouvoir se reposer et de « décrocher » de temps à autres… Ça tombe bien puisque c’est exactement ce que propose l’association France Alzheimer, qui depuis 1988, a développé le concept des séjours vacances-répit, afin de répondre à sa mission première : à savoir, soutenir les malades et leur famille.
 
Cette année encore, ils seront plus d’une centaine de personnes à partir en Bretagne, en Alsace, en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou en Occitanie. Pendant ces séjours de 5 à 11 jours, encadrés par des bénévoles formés et des professionnels de santé, les personnes malades et à leurs proches aidants profiteront d’activités festives, d’excursions et de loisirs adaptés.
 
Une offre manifestement très appréciée au regard de la note de satisfaction avoisinant les 96%. De nombreux participants témoignent qu’ils se sont sentis entourés, soutenus et qu’ils ont pu échanger avec leurs pairs vivant la même situation. Les bénévoles accompagnants restent la pierre angulaire dans la réussite de ces séjours où se mêlent bien-être, solidarité et découvertes. Ils mettent leurs expériences de la maladie, leurs aptitudes relationnelles, leurs compétences et leur énergie au profit des familles.
 
Et si pour des raisons de santé, beaucoup de personnes hésitent à partir en vacances, des raisons financières constituent bien souvent l’autre frein principal. Grâce aux dons des particuliers et au soutien renouvelé de partenaires* le prix du séjour vacances France Alzheimer s’adapte aux revenus annuels des familles. L’apport des partenaires a ainsi permis de financer l’année dernière 55% des séjours vacances.
 
Aujourd'hui en France, on estime que trois millions de personnes (aidants, familles et proches) sont touchées par la maladie d’Alzheimer et on dénombre plus de 900.000 malades dans l’Hexagone. Rappelons également qu’un nouveau malade est détecté toutes les 7 secondes dans le monde et qu’il n’existe actuellement aucun traitement curatif.   
 
*AG2R La Mondiale, ANCV, CCAS, B2V, Fondation Roger de Spoelberch, IRCEM et Klesia


Publié le Mercredi 24 Mai 2017 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 1719 fois