Sommaire
Senior Actu

France – Agipi lance son PERP, le Plan Agipi Innovant pour la Retraite (PAIR)


L’Agipi (Association Générale Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Investissement) souhaite innover sur le marché du Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) en lançant une solution qui se veut « originale », combinant la sécurité d’un volet en points et la recherche de performance d’un volet en unités de compte.

Ce contrat, accessible à tous, devrait permettre de se constituer un complément de retraite
par capitalisation, disponible au moment de la retraite, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux dès aujourd’hui. En lançant son offre au mois d’octobre, Agipi souhaite se donner « le temps et les moyens de créer une solution de retraite PERP innovante qui apporte une réelle valeur ajoutée aux adhérents. »

Claude Fath, président d’Agipi, explique : « nous avons créé un produit de retraite d’un genre nouveau, car nous souhaitions proposer à nos adhérents, un contrat qui marie la sécurité et la lisibilité à la recherche et à la bonne utilisation de la performance financière ».

Ce contrat est géré par le Groupement d’Epargne Retraite Populaire Agipi Retraite qui a pour vocation de veiller aux intérêts des adhérents dans la conception, la tarification et la gestion du PAIR. Ce groupement a été spécifiquement créé pour répondre au principe de sécurité et de surveillance des plans de retraite prévu par la loi dans le cadre du PERP, précise un communiqué de l’association.

Ce principe étant le fondement même d’Agipi depuis 1976, celle-ci fait bénéficier Agipi Retraite de ses années d’expérience, tant en matière de gestion de contrats, que de représentation des adhérents et d’information. Le PAIR, comme tous les contrats AGIPI, est garanti par AXA et distribué par ses conseillers.

L’AGIPI est une association d’assurés pour la prévoyance, la dépendance et l’épargne retraite. Elle compte presque 400.000 adhérents dont plus d’un quart de professionnels de santé et annonce gérer 8.5 milliards d’euros d’épargne.


Publié le Mercredi 27 Octobre 2004 dans la rubrique Finances | Lu 4713 fois