Sommaire
Senior Actu

France - Activation des plans bleus dans les institutions accueillant des personnes âgées

Mme Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat aux personnes âgées, préconise l’activation des plans bleus dans les institutions accueillant des personnes âgées, suite à l’épidémie de grippe qui sévit en France.


Mme Vautrin a demandé aux préfets, en concertation avec les présidents de conseils généraux, de se tenir prêts à déclencher les plans bleus dans les établissements accueillant des personnes âgées (maisons de retraite, foyer logements), si la situation sanitaire le nécessite.

Les plans bleus, instaurés dans le cadre des plans départementaux d’alerte et d’urgence, fixent le mode général d’organisation de chaque établissement en cas de crise. Ils comportent plusieurs éléments et notamment :
- la désignation d’un « référent », médecin coordonnateur ou directeur d’établissement, responsable en situation de crise ;
- la mise en place d’un accord avec un établissement de santé proche pour prévoir les modalités de coopération en cas d’urgence ;
- une sensibilisation des personnels aux bonnes pratiques préventives ;
- un protocole, affiché dans l’établissement, prévoit les modalités d’organisation de l’établissement en cas de crise et notamment : la mobilisation des personnels , l’adaptation des plannings du personnel pour un recentrage autour des tâches de prévention et de surveillance, une collaboration avec les familles de résidents et les réseaux de bénévoles ; les modalités d’intervention des professionnels et bénévoles auprès des résidents et notamment un rappel des bonnes pratiques et consignes élémentaires de prévention, surveillance et actions.

Et la secrétaire d’Etat aux personnes âgées de préciser « que la vigilance reste indispensable. Ainsi, l’activation des plans bleus permet de prévenir et être prêt à traiter dans les meilleures conditions possibles toutes situations d’urgence qui pourraient toucher dans les jours et semaines qui viennent les personnes âgées particulièrement fragiles ».

Rappelons que les risques de décès liés à la grippe augmentent dès 65 ans. Cette maladie ne bénéficie d’aucun traitement curatif parfait ; le meilleur moyen de lutte contre le virus reste donc la vaccination. Par ailleurs elle doit être annuelle pour tenir compte de la forte variation antigénique des virus grippaux.


Publié le Mardi 15 Février 2005 dans la rubrique Divers | Lu 1362 fois