Sommaire
Senior Actu

France – AFSSAPS : emploi des neuroleptiques chez les patients âgés atteints de démence


France – AFSSAPS : emploi des neuroleptiques chez les patients âgés atteints de démence
Dans un communiqué daté du 9 mars, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) attire l’attention des professionnels de santé sur la sécurité d’emploi des neuroleptiques* chez les patients âgés atteints de démence.

« L’utilisation d’olanzapine n’est pas indiquée et est déconseillée chez les patients âgés atteints de démence et souffrant de troubles psychotiques et/ou de troubles de comportement », indique le communiqué en ajoutant que le bénéfice-risque du traitement par olanzapine des patients souffrant de démence doit être réévalué.

L’olanzapine est un antipsychotique atypique ayant fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché européen, mais des essais cliniques menés chez les patients de plus de 65 ans atteints de démence et traités par ce médicament auraient montré une incidence trois fois plus élevée des accidents vasculaires cérébraux et une incidence deux fois plus élevée des décès. Cette dernière n’était pas corrélée à la dose d’olanzapine ni à la durée de traitement, mais des facteurs de risque ont été identifiés tels que, entre autre, un âge supérieur à 65 ans, une sédation, une malnutrition etc.

Quant à l’antipsychotique le risperidone, il aurait montré des effets similaires à celui d’olanzapine chez les patients âgés souffrant de démence, et serait actuellement en cours d’analyse. Des risques similaires ne peuvent pas être exclus avec les autres neuroleptiques lorsqu’il s’agit de personnes âgées atteintes de démence, affirme le communiqué.

*Médicaments qui exercent une action calmante globale sur le système nerveux.


Publié le Mardi 16 Mars 2004 dans la rubrique Santé | Lu 1439 fois