Sommaire
Senior Actu

Foulée Blanche : la journée seniors aura lieu le 19 janvier prochain

La 28ème Foulée Blanche, célèbre rendez-vous de courses de ski de fond qui se déroule tous les ans à Autrans dans l’Isère, aura lieu cette année du 18 au 22 janvier prochains. Comme à chaque fois, une journée sera réservée aux skieurs et adeptes de la raquette de plus de 50 ans. Pour cette édition, la spéciale senior se tiendra le jeudi 19 janvier 2006. A vos skis !


A moins d’une semaine du lancement de cette 28ème édition de la Foulée Blanche, les conditions de ski n’ont jamais été aussi bonnes depuis 2000. Avec soixante centimètres de neige accumulés ces derniers jours, l’édition 2006 affiche des conditions idéales, soulignent les organisateurs de cet évènement.

Cette rencontre sportive, qui cherche à perpétuer l’esprit de fraternité et l’idée des sports d’hiver pour tous, propose aux quinquagénaires et plus plusieurs options de courses, soit en ski de fond, soit en raquettes à neige.

En ski de fond, chacun pourra parcourir 5, 10 ou 15 km sans se déterminer à l’avance. En raquettes à neige : deux parcours sont proposés, l’un sportif associé à un parcours d’orientation, l’autre proposant une découverte du patrimoine et des produits du Vercors.

L’année dernière, près de 1.300 fondeurs ou adeptes de la raquette à neige de plus de 50 ans s’étaient élancés avec une belle fougue sur leurs parcours respectifs. Des Côtes d’Armor aux Hautes Pyrénées, de l’Alsace à la Côte d’Azur, la Foulée des Seniors était parvenue à rallier tous les départements de France. Avec tout de même en forte présence de l’Isère et de la Savoie qui totalisaient à eux deux presque 60% des participants.

Au total, lors de l’édition 2005, 1.267 personnes de plus de 50 ans ont participé à la Foulée Blanche senior (parcours ski de fond et raquettes) avec 45% de femmes et 55% d’hommes. En ce qui concerne le parcours ski, la sportive la plus âgée était Mazon Rafal, dossard 410, 82 ans et l’homme le plus âgé, Robert Talbot, dossard 272, 88 ans. Pour le parcours raquette, la dame la plus âgée était Denyse Maitre, dossard 2444, 84 ans et l’homme le plus vieux, Jacques Fay, dossard 2578, 82 ans. .../...
Fondeurs - Foulée Blanche © Sylvie Chappaz

Témoignages

Village d'Autrans © Sylvie Chappaz
Georgette, 75 ans de Feurs (Loire) dossard 2589, compétitrice dans l’âme, a su tirer son épingle du jeu en raquettes à neige. « J’y ai laissé quelques plumes en haut de la bosse, mais j’ai tenu. Le président de mon club de sport voulait que je sois la première dame à l’arrivée ». Pari tenu et même dépassé. Elle est tout simplement première au classement général. Elle a accompli les 10 km en un peu plus d’une heure. Elle n’a pas hésité à courir en descente et a à peine pris le temps de boire un verre d’eau au ravitaillement. « J’ai l’esprit de compétition depuis toujours, j’aime que ça force ».

Son complice du jour, membre du même club, Fernand, 71 ans­ dossard 2587, est admiratif. « En côte, elle a plus de souffle que moi ». Mireille, 65 ans­ dossard 2679 de Grenoble, salue l’organisation. Sur le parcours découverte de 5 km elle a apprécié le ravitaillement très original. « C’était très appétissant avec tous les produits du Vercors, des noix, du bleu du Vercors, du St Marcellin, du miel. Il y avait même des vaches et un cochon, c’était très beau ». Mireille a aussi répondu au petit livret de questions posées tout au long du circuit. « C’est sympa, je le garde pour le montrer à mes petits-enfants ».

Du côté des fondeurs, même satisfaction. Même les petits accidents de parcours deviendront de bons souvenirs. Germinal, du club de St Egrève, dossard 937, premier du 5 km en 23 mn, veut rester modeste. « J’étais parti pour 15 km. Mais j’ai voulu coller au premier. J’ai explosé. Je ne voulais pas me faire de mal. Je me suis replié sur la distance la plus courte ». Il apprécie le parcours dessiné autour du stade. « C’est beau et varié, avec des virages et de jolies descentes et la glisse est très bonne. Pas le temps de s’ennuyer ».

L’ancien maire de Biviers, petit village de l’Isère, Jacques Heybert-Prudhomme avait gagné le 10 km en l’an 2000. Il a récidivé l’année dernière. Heureux même s’il a dû livrer un véritable sprint à l’arrivée. « Je suis un fidèle. J’avais du retard. J’ai ramé pour revenir ». La première femme du 5 km pratique le foot, la course à pied, le vélo. « D’habitude je m’inscris au 15 km », précise Annie 57 ans­ dossard 702. « Mais j’ai des soucis d’épaule en ce moment ».

Certains en redemandent et prolongent le plaisir. Tel Noël, 57 ans­ dossard 833, qui a accompli un tour de 5 km supplémentaire et comptabilise donc 20 km au compteur aujourd’hui. Il passe deux fois la ligne d’arrivée sans s’en rendre compte. Il prend sa bévue avec humour et négocie son classement au PC informatique. Dans le premier scénario il termine 75ème, dans le deuxième avec 5 km de moins, 9ème. « Ouf, ça va mieux ! »


Publié le Vendredi 13 Janvier 2006 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 7959 fois