Santé

Forte chaleur en France : le point de situation avec le ministère des Affaires sociales


L’épisode de forte chaleur devrait durer jusqu’au milieu de la semaine prochaine. D’après les prévisions actuelles, il faudra en effet attendre le mercredi 22 août pour voir une baisse notable des températures.


Pour faire face à cet événement climatique, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, souhaite rappeler les mesures mises en œuvre par le gouvernement et les recommandations sanitaires essentielles pour prévenir des risques de cet épisode climatique.

Ainsi, en raison des conditions climatiques actuelles et des prévisions pour les jours à venir, des mesures ont été mises en œuvre dans 34 départements* avec le déclenchement du niveau de MIGA « mise en garde et actions » du plan national canicule**.

Compte tenu du chassé-croisé sur les routes en cette fin de semaine, la ministre a par ailleurs demandé la diffusion de messages de prévention « canicule » sur les radios d’autoroutes, messages déjà largement transmis par les chaines de télévision et de radio, ainsi que l’ouverture de la plate-forme téléphonique nationale 0800 06 66 66 ce dimanche.

Pour prévenir ces risques climatiques, la ministre souligne encore l’importance de la solidarité de voisinage vis-à-vis des personnes précaires et des personnes les plus fragiles (notamment âgée) qui pourraient être seules et incite à maintenir la vigilance pour ces prochains jours. En effet, les effets néfastes sur la santé prennent parfois plusieurs jours avant de se déclarer alors même que le pic de chaleur est passé.

La ministre rappelle aussi que des recommandations sanitaires simples aideront à aborder dans les meilleures conditions cet épisode caniculaire.

Les personnes fragiles (notamment les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes handicapées ou malades à domicile, les personnes dépendantes ou en situation de précarité) doivent :
- Boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
- Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
- Penser à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches et dès que nécessaire et oser demander de l’aide ;
- Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
- Maintenir leur logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
- Passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché…).

Les nourrissons et les jeunes enfants s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau et rester le moins possible exposés à la chaleur. Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule.

Les adultes (et notamment les personnes travaillant en extérieur) sont également concernés par les risques liés à la déshydratation. Ils doivent boire abondamment de l’eau ou des boissons non alcoolisées et rester le moins possible exposés à la chaleur.

Il convient également d’éviter les efforts physiques intenses (jogging, partie de tennis etc.) aux heures les plus chaudes.

Des recommandations spécifiques selon votre situation sont disponibles sur le site Internet du Ministère de la santé dossier complet « Canicule et chaleurs extrêmes »

Enfin, la ministre informe le public que d’autres sources d’informations sont à sa disposition ainsi qu’une Plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France) :
Site de Météo France : www.meteofrance.com
Site de l’Institut national de prévention et de d’éducation pour la santé www.inpes.sante.fr
Site Internet de votre préfecture ou de votre Agence Régionale de Santé.

*Départements ayant déclenché le niveau MIGA, au 18/08/2012
Alsace : Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68)
Lorraine : Haute-Marne (52), Meurthe-et-Moselle (54), Moselle (57), Vosges (88)
Franche-Comté : Jura (39), Haute-Saône (70), Territoire-de-Belfort (90)
Bourgogne : Côte-d’Or (21), Nièvre (58), Saône et Loire (71), Yonne (89)
Centre : Indre (36), Cher (18)
Rhône-Alpes : Isère (38), Loire (42), Rhône (69), Ain (01)
Auvergne : Puy de Dôme (63), Allier (3)
Midi-Pyrénées : Haute-Garonne (31), Gers (32), Lot (46), Tarn (81),Tarn et Garonne (82)
Poitou-Charentes : Charente (16), Charente-Maritime (17), Deux-Sèvres (79)
Limousin : Corrèze (19),Creuse (23), Haute-Vienne (87), Dordogne (24)
Aquitaine : Lot-et-Garonne (47)

**Le plan national canicule dont l’élaboration est pilotée par le ministère chargé de la santé comporte trois niveaux : le niveau de veille saisonnière, le niveau de mise en garde et actions, déclenché sur recommandation du ministère de la santé par les préfets de département concernés, le niveau de mobilisation maximale, déclenché sur instruction du Premier ministre lorsque la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l’alimentation
électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établissements de santé,…)..


Lu 535 fois
Publié le Lundi 20 Août 2012



Réagir à cet article :