Sommaire
Senior Actu

Fondation de France : vieillir acteur et citoyen de son territoire

De toutes les générations, celle des 75 ans et plus est la plus touchée par la solitude. Selon un récent sondage de la Fondation de France, une personne âgée sur quatre en France est seule… Afin de lutter contre cet isolement, la fondation soutient différents projets dans tout l’Hexagone. Par exemple, l’association Services de soins à domicile en Loire et Mauges, qui professionnalise les activités d’animation auprès des aînés dans des zones isolées.


Depuis plus de vingt ans, l’association Services de soins à domicile Loire et Mauges accompagne des personnes âgées et/ou handicapées souhaitant rester vivre chez elles.

Cette structure porte deux activités principales, à savoir la gestion d’un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) qui accompagne 250 patients par an et une Commission Animation qui organise chaque mois depuis 2006 des animations collectives « de détente et de lien social ».

Ces deux services s’attachent à favoriser les échanges avec les acteurs locaux avec l’ambition partagée de permettre à l’usager d’être acteur de sa vie le plus longtemps possible.
 
L’objectif du projet est d’améliorer la qualité de vie des personnes en perte d’autonomie qui souhaitent rester vivre à domicile. Le démarrage a eu lieu en mars 2014. Une professionnelle recrutée en CDI à mi-temps réalise des « animations » individualisées à domicile.
 
Les personnes bénéficiaires sont des personnes âgées et/ou handicapées, fragilisées et isolées. Il s’agit de rompre l’isolement des personnes malades, de les valoriser à travers leurs capacités et de permettre à l’entourage de respirer un peu.

En mode collectif ou individuel et selon l’état de santé, l’action de l’association consiste à développer des ateliers adaptés et personnalisés en lien avec les aspirations.
 
« Une trentaine de personnes bénéficient régulièrement de ce service. Leurs rêves redeviennent accessibles : une visite à son mari en maison de retraite, un après-midi de pêche entre amis, etc. L’animatrice réalise une prestation sur-mesure prescrite par les aides-soignantes consistant le plus souvent à faire le lien avec des personnes « ressources » (services sociaux, bénévoles et entourage) », explique Albéric Buton, co-responsable.
 
La Fondation de France s’implique

Dans le cadre de son programme « Vieillir acteur et citoyen de son territoire », la Fondation de France a participé à la prise en charge du financement du poste d’animatrice de 10.000 euros (2014-2015). Plus concrètement, ce projet favorise l’expression et la réalisation des projets des personnes en perte d’autonomie. Il s’agit d’aider à mieux vivre au quotidien malgré la maladie à travers des animations ou des séjours dits de répit.


Publié le Vendredi 31 Juillet 2015 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1228 fois