Sommaire
Senior Actu

Fondation Médéric Alzheimer : résultats de la consultation sur les enjeux du vieillissement cognitif

La Fondation Médéric Alzheimer, première fondation reconnue d’utilité publique entièrement dédiée aux malades Alzheimer et à leurs aidants, vient de dévoiler les résultats de la consultation nationale qu’elle a lancée en amont des Assises de la recherche et de l’innovation sociale pour relever le défi du vieillissement cognitif. En voici les grandes lignes.


Fondation Médéric Alzheimer : résultats de la consultation sur les enjeux du vieillissement cognitif
Sur les mille personnes sondées*, les trois-quarts (76%) estiment avoir des difficultés à évaluer l’impact des actions visant à améliorer l’accompagnement des personnes malades et de leurs aidants. Par ailleurs, la quasi-totalité (85%) de ce panel pense qu’il est difficile de déployer à une large échelle les réponses et les savoirs qui ont fait la preuve de leur efficacité sur des groupes plus petits. 
 
Par ailleurs, l’ensemble (93%) des professionnels du soin et de l’accompagnement aimerait être plus impliqué à la réalisation des études sur le vieillissement cognitif et 83% d’entre eux souhaiteraient que les chercheurs prennent davantage en compte les retour et expériences de terrain.
 
« Ces résultats confortent l’action de la Fondation Médéric Alzheimer, qui depuis plus de quinze ans, souhaite renforcer les synergies entre chercheurs académiques et acteurs de terrain » souligne Fabrice Gzil, responsable du pôle Soutien à la recherche et à l’innovation sociale de la fondation.
 
Et de poursuivre : « beaucoup d’expérimentations sont menées en France pour retarder la perte d’autonomie et pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de troubles cognitifs et de leurs aidants. Mais on manque encore d’outils pour en évaluer correctement l’impact. Et lorsqu’une action a montré sa pertinence, on a beaucoup de difficultés pour la déployer à large échelle »,
  
Pour Gérard Hermant, directeur de l’Institut supérieur de rééducation psychomotrice : « la problématique du vieillissement cognitif est bien plus complexe et large que certains « vrais » chercheurs ne le disent (…). Cette consultation nationale met en évidence de très nombreux aspects vécus par les malades, leurs aidants et leurs soignants (…). Certains mots résonnent tout particulièrement. Stimuler, préserver, imaginer, créer, ressentir sont les bases d’un environnement favorable au maintien cognitif. » 
 
Pour Alice Casagrande, directrice de la formation et de la vie associative à la FEHAP : « c’est une consultation unique en son genre, qui rapproche les univers du soin, de la recherche, de l’accompagnement, de la pédagogie autour d’un objectif partagé de faire progresser la citoyenneté réelle des plus fragiles. C’est un premier pas vers la prise de conscience partagée des enjeux… et quel meilleur moment pour le diffuser que celui où le nouveau gouvernement s’installe et où la nouvelle ministre de la Santé construit sa feuille de route ? »
 
Et d’ajouter : « que 85% des répondants trouvent difficile de déployer à une large échelle les réponses et les savoirs qui ont fait la preuve de leur pertinence est impressionnant : cela montre à quel point le sujet de la pédagogie est décisif, car nous avons des connaissances nombreuses, riches, pluridisciplinaires, aux effets bénéfiques pour toutes les parties prenantes, qui tardent à se déployer. Comment faire mieux demain en la matière ? Voici le type même de défi que cette consultation nous lance de manière très intéressante. »
 
Aujourd'hui en France, on estime que trois millions de personnes (aidants, familles et proches) sont touchées par la maladie d’Alzheimer et on dénombre plus de 900.000 malades dans l’Hexagone. Rappelons également qu’un nouveau malade est détecté toutes les 7 secondes dans le monde et qu’il n’existe actuellement aucun traitement curatif.    

*Près de mille personnes, dont certaines en difficulté cognitive, des chercheurs académiques, des professionnels du soin et de l’accompagnement, des aidants familiaux, des bénévoles, des membres d’associations ont répondu à cette consultation sur les enjeux du vieillissement cognitif et les difficultés rencontrées pour mener, évaluer et déployer des recherches, études et expérimentations. 


Publié le Mercredi 7 Juin 2017 dans la rubrique Santé | Lu 1017 fois