Sommaire
Senior Actu

Foires aux vins : entre bonnes affaires et pièges à éviter !

Afin de bien se préparer pour les Foires aux vins, qui traditionnellement ont lieu chaque année dans les grandes surfaces depuis le milieu des années 70, Alban de Belloy, fondateur du site Internet de vente de vin par abonnement My VitiBox, vous offre quelques conseils pour optimiser vos achats et, surtout, pour éviter les pièges. Détails.


De nombreuses études ont démontré les bienfaits d’un petit verre de vin par repas… Toutefois, en matière d’alcool, il faut rester prudent et surtout ne pas abuser, au risque de tomber dans une spirale infernale ! En revanche, à partir du moment où l’on sait raison garder, rien ne nous empêche de s’offrir ce petit plaisir quotidien.
 
Ceci étant, d’ici quelques semaines, c’est la rentrée… Déjà. Et qui dit rentrée dit Foire aux vins ! Depuis leur création en 1973 par Edouard Leclerc, les foires aux vins de septembre sont devenues l’un des grands rendez-vous de la rentrée. Toutes les grandes surfaces en proposent et certaines réalisent jusqu’à 20% de leurs ventes annuelles de vin. C’est dire l’importance de cette période pour la grande distribution. Et pour le consommateur, ces foires représentent l’occasion idéale de réaliser de bonnes affaires … ou pas !  
 
Concentrez-vous sur le Bordeaux

Dans les foires aux vins, les Bordeaux sont surreprésentés ; ils occupent souvent plus de la moitié des linéaires. Deux raisons expliquent cela :

- Les Bordeaux, grâce à leur image et à leur renommée, sont susceptibles d’attirer plus de clients en magasin que des vins moins réputés, par exemple issus du Languedoc Roussillon ou de Provence, donc la plupart des enseignes trouvent leur intérêt à jouer la carte Bordeaux.

- Seules les exploitations d’une taille importante peuvent produire des cuvées en quantités suffisantes pour fournir les grandes surfaces. Dans certaines régions comme la Bourgogne, les exploitations dépassent rarement les 20 hectares (vs 60 h dans le Bordelais). Il leur est donc pratiquement impossible de fournir les volumes nécessaires.
 
Si je conseille régulièrement les foires aux vins pour y acheter du Bordeaux (ou pourquoi pas des vins du Rhône), je suis beaucoup plus réservé sur les autres régions. Je me méfie des rares vins de Bourgogne que l’on y trouve. Ce sont souvent des vins de négoce pas forcément qualitatifs. Quant aux vins du Languedoc Roussillon, il faut être bien conseillé pour choisir les bons domaines et les meilleures cuvées. Attention, on peut trouver le meilleur comme le pire. Or, le conseil d’experts est justement ce qui fait le plus souvent défaut lors de ces foires aux vins…
 
De très bonnes affaires sur les très grands crus classés du Bordelais

Les meilleures affaires se font souvent sur les très grands crus classés du Bordelais. Clairement, ce sont des produits d’appel dans les catalogues des foires aux vins. Les grandes surfaces réduisent leurs marges -quasi nulles sur ces cuvées- pour attirer le chaland, mais les stocks sont en général très limités et il n’est pas rare que les magasins soient en rupture dès la fin de la première journée. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les meilleures « affaires » se font donc sur les vins les plus chers. En revanche, peu de chance de réaliser de bonnes affaires sur les grands Bourgognes. Méfiance, donc !
 
Fuyez les prix trop bas

Il faut savoir raison garder. Si vous trouvez un cru bourgeois du Médoc à 4 euros, c’est probablement qu’il y a une entourloupe quelque part, donc fuyez ! N’allez pas chercher le prix à tout prix sur des appellations réputées ! Vous risquez de tomber sur des vins sans matière, sans équilibre et sans complexité. En effet, certains vignerons augmentent les rendements de leurs vignes de manière excessive pour produire le plus de raisins possible à l’hectare et offrir des prix très bas, mais le compte n’y est pas en terme qualitatif et vous risquez de déguster de l’« eau alcoolisée » au lieu d’un bon vin !
 
Le bon endroit pour acheter des étiquettes, pas dénicher des futurs stars

Si vous cherchez à dénicher les jeunes vignerons talentueux qui seront les futures stars de demain, ce n’est probablement pas dans les foires aux vins que vous les trouverez. En effet, ces derniers ne possèdent pas encore de grosses exploitations et donc, pas de gros volumes. Et comme leurs vins rencontrent du succès, ils n’ont pas besoin des foires pour les écouler.
 
Par exemple, chez My VitiBox, nous avons déniché pour abonnés la cuvée Extraits d’Automne du domaine des Alyssas qui est produite par un tout jeune vigneron et qui est une petite merveille à la dégustation. Impossible de trouver cela dans une foire aux vins par exemple ! Autrement dit, la foire aux vins peut être une opportunité de renouveler son stock de grands classiques, mais laissez de la place dans votre cave pour d’autres découvertes œnologiques plus originales…
 
2015, le millésime 2013 sera à l’honneur, un millésime disparate qui ne se prête pas à la longue garde

Cette année, c’est le millésime 2013 qui devrait être particulièrement mis en avant dans les linéaires des foires aux vins. Ce n’est pas un millésime brillant, notamment dans le Bordelais. Il est donc plus adapté à des vins à boire relativement jeunes, souples et sur le fruit, qu’à des vins de longue garde. Pensez-y lorsque vous faites votre sélection. Ainsi, le célèbre consultant en vins Stéphane Derenoncourt avait à l’époque expliqué que le Château Malescasse en Haut-Médoc ne produirait pas de millésime 2013, un millésime « déficient…sans potentiel de garde… de qualité moyenne et parfois médiocre ».
 
Préparez-vous !

Les foires aux vins, c’est un peu la jungle pour un néophyte. Pour faire les bons choix, mieux vaut se préparer. Pour cela, n’hésitez pas à étudier les catalogues des enseignes et à vous renseigner en amont sur les blogs et forums d’amateurs de vin sur les cuvées qui vous intéressent. Vous pouvez également acheter les magazines « Spécial Foire aux Vins » qui fleurissent dans les kiosques à cette période et qui passent en revue les foires aux vins des différentes enseignes pour trouver les pépites à ne pas rater.
 
Pensez internet

Depuis quelques années, la foire aux vins n’est plus seulement l’affaire de la grande distribution, les e-commerçants du vin s’y mettent aussi, de plus en plus. Vous pouvez trouver sur internet de très bonnes affaires sans même avoir à pousser le caddie ! 

Chez My VitiBox, tous les abonnés bénéficient en permanence d’une remise de 15% sur les vins par rapport au prix tous public. Et à l’occasion de sa foire aux vins, qui se tiendra du 5 au 28 septembre 2015, le site vous propose en plus de cette remise de 15% une offre promotionnelle supplémentaire : une bouteille offerte pour deux achetées sur toutes ses références de vin !


Publié le Lundi 3 Août 2015 dans la rubrique Consommation | Lu 2484 fois