Sommaire
Senior Actu

Firmagon : un nouveau traitement pour le cancer de la prostate avancé

A l’occasion du Congrès européen annuel d'urologie qui a eu lieu à Stockholm, en Suède du 17 au 21 mars 2009, le laboratoire pharmaceutique suisse Ferring a annoncé le lancement européen de Firmagon (dégarélix), une nouvelle « option de traitement par hormonothérapie du cancer de la prostate avancé » indique le communiqué. Détails.


Ce nouveau traitement, assure le laboratoire Ferring dans son communiqué possède « un mécanisme d'action novateur qui se distingue des hormonothérapies habituellement utilisées »

Et d’ajouter : « administré par injection sous-cutanée », ce médicament « réduit rapidement le taux d'antigènes spécifiques prostatique (PSA) en bloquant immédiatement les récepteurs de la GnRH au niveau de la glande pituitaire. Le blocage des récepteurs élimine l'hormone lutéinisante, ce qui réduit la production de testostérone par les testicules. La croissance du cancer de la prostate étant stimulée par la testostérone, le fait de réduire les taux de testostérone peut donc ralentir la croissance des cellules cancéreuses »

Toujours selon le laboratoire, les études cliniques réalisées sur ce traitement montrent « une diminution plus rapide de la testostéronémie et du taux de PSA que la leuproréline, un des traitements actuels du cancer de la prostate avancé ».

« Il s'agit d'une nouvelle étape importante dans le traitement du cancer de la prostate avancé hormono-dépendant, où Firmagon offre une nouvelle option et un nouvel espoir à de nombreux patients » a commenté à cette occasion John Anderson, chirurgien urologue consultant au Royal Hallamshire Hospital de Sheffield, au Royaume-Uni. « Notre objectif consiste à réduire les taux de testostérone de façon rapide et durable, et ce traitement produit un effet rapide comparable à celui obtenu par la chirurgie ».

Dans les essais cliniques, le médicament « était généralement bien toléré. Les effets secondaires couramment observés sont des bouffées de chaleur, une douleur et un érythème au niveau du site d'injection, une prise de poids, de la fatigue et des douleurs dorsales » précise encore Ferring.

Précisons que le lancement européen de ce nouveau traitement fait suite à la décision de la Commission européenne d'accorder une autorisation de mise sur le marché à l'Union européenne le mois dernier.
Firmagon : un nouveau traitement pour le cancer de la prostate avancé

Le cancer de la prostate

Rappelons que 670.000 hommes sont diagnostiqués chaque année dans le monde d’un cancer de la prostate ; qu’en Europe, environ deux millions d’hommes sont atteints par la maladie, que ce cancer se situe en France au premier rang des cancers avec 62.245 nouveaux cas estimés en 2005. Toujours en France, son incidence est en forte augmentation (+ 8,5 % par an entre 2000 et 2006) en raison de l'effet combiné du vieillissement de la population, de l'amélioration des moyens diagnostics et de la diffusion du dépistage individuel par dosage du PSA.

Pour en savoir plus, lire aussi :
Cancer de la prostate : en Europe, c'est en France que le taux de guérison est le plus élevé
Cancer de la prostate : les hommes se regroupent pour mieux faire connaître la maladie


Publié le Jeudi 2 Avril 2009 dans la rubrique Santé | Lu 12090 fois