Sommaire
Senior Actu

Finlande - FMI : Un vieillissement accéléré pourrait perturber la croissance du pays

Selon le rapport annuel du Fonds Monétaire International (FMI) paru fin janvier, le vieillissement de la population finlandaise, le plus rapide actuellement en Europe, pourrait perturber plus vite et plus sévèrement l’économie de ce pays, que celle de ses voisins nordiques.


Pour le FMI, même si les projections économiques sur le court terme restent plutôt favorables, grâce notamment aux exportations, ces économistes s’inquiètent des conséquences du vieillissement de ce pays sur le long terme. Ils soulignent ainsi, que la Finlande devra faire face au challenge que représente une nation vieillissante, plus tôt que n’importe quel autre état de l’Union Européenne. Dans les dix prochaines années, un million de Finlandais (sur 5.21 millions), soit presque 20% de la population, devra prendre sa retraite…

Pour cet organisme international, il est impératif que le peuple finlandais prenne conscience le plus rapidement possible de la nécessité de réformer les retraites. Et d’ajouter, que cette réforme structurelle doit intervenir prochainement, arguant que dans les années à venir, un consensus pourrait s’avérer beaucoup plus difficile à trouver.

Le FMI a d’ailleurs accueilli favorablement la réforme des retraites mise en place au début de l’année. Ainsi, l’âge effectif du départ en retraite, actuellement de 59 ans (en dépit d’un âge légal de 65 ans), a été repoussé de trois ans grâce à des compensations financières qui incitent à rester plus longtemps. Après 63 ans, la retraite est majorée de 4.5% par an. Dans certains cas, en partant à 68 ans, le salarié peut même toucher une retraite équivalente à 90% de son salaire d’actif. Il est aussi prévu de mettre en place en ajustement automatique de l’âge légal de la retraite en fonction de l’augmentation de l’espérance de vie. Pour le FMI, il s’agit là d’une étape importante dans la consolidation du développement économique, cependant, cette réforme, par elle-même reste insuffisante.

La Finlande, toujours selon ces experts économiques et financiers, doit rapidement prévoir des politiques visant à réduire le taux de chômage, notamment chez les jeunes et les seniors. Même si l’emploi des 55/64 a augmenté de 16% entre 1995 et 2002, pour atteindre près de 50% en 2003, le FMI préconise le développement de formations pour les travailleurs âgés et les ouvriers les moins qualifiés. Il s’agit de couper « le pipeline du chômage » qui permet par exemple à une personne de 57 ans ou plus, de toucher des indemnisations de chômage jusqu’à l’âge de 65 ans.

Actuellement les plus de 65 ans représentent 15.7% de la population totale. Le rapport homme/femme dans cette tranche d’âge est de 0.65. L’espérance de vie à la naissance est de 78.24 ans en moyenne, 74.73 pour les hommes et 81.89 pour les femmes. L'âge moyen s'élève à : 40.7 ans.
Finlande - FMI : Un vieillissement accéléré pourrait perturber la croissance du pays


Publié le Mardi 15 Février 2005 dans la rubrique Divers | Lu 2154 fois