Sommaire
Senior Actu

Fin des dispenses de recherche d'emploi pour les seniors, tribune libre de Marianne Lamiral de Lutte Ouvrière

Dorénavant, les chômeurs de plus de 57 ans et demi (ou 55 ans dans certains cas) ne seront plus dispensés de recherche d'emploi. Si les quelque 165.000 qui bénéficiaient jusqu'à présent de cette mesure continueront à être dispensés, les nouveaux seniors au chômage devront s'inscrire à Pôle emploi, occasionnant par là un surcroît de travail aux salariés de cet organisme chargés de les suivre, et prouver qu'ils recherchent activement des emplois... qui n'existent pas !


Alors que les entreprises licencient à tour de bras et que les embauches se raréfient, même pour les emplois temporaires, les salariés de plus de 50 ans n'ont pour ainsi dire aucune chance de retrouver un travail : trop vieux, pas formés aux nouvelles technologies, et surtout trop chers, répondent les dirigeants d'entreprise à leurs demandes d'embauche.

Près de 600.000 travailleurs de plus de 50 ans sont actuellement au chômage, un nombre en augmentation de 15,5 % depuis un an.

Le gouvernement ne fait rien pour enrayer le chômage, il le fabrique même en diminuant les emplois de fonctionnaires. Mais que ce soit à travers sa propagande ou les « plans seniors » prétendument destinés à inciter les entreprises à les embaucher, il vise à culpabiliser l'ensemble des chômeurs et à faire croire qu'il suffit de chercher un travail pour en trouver un, même lorsqu'on a dépassé les 50 ans.

Dans une situation où le chômage explose, obliger les seniors à accomplir des démarches inutiles, au lieu de les laisser attendre tranquillement leur retraite sans subir de pressions, est une brimade inadmissible envers eux.


Publié le Jeudi 5 Janvier 2012 dans la rubrique Chroniques | Lu 2806 fois