Société

Fin de vie : 48% des Français jugent la loi insuffisante pour soulager les souffrances


Selon un récent sondage réalisé par l’Ifop pour Pèlerin Magazine, un Français sur deux (48%) trouve que la loi française actuelle sur la fin de vie ne permet pas « suffisamment d'atténuer les souffrances physiques ou morales » des malades. Et 86% de nos compatriotes se déclarent « favorables à la légalisation de l’euthanasie ».


Sept ans après la loi Léonetti, qui proscrit l’acharnement thérapeutique et autorise l’arrêt des traitements quand le patient le demande, François Hollande dans son programme présidentiel proposait que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité.

Le 22 septembre 2012, dans le cadre de la mission de réflexion conduite par le professeur Didier Sicard, se tenait le premier débat public dans lequel pouvait dialoguer experts et citoyens sur la « fin de vie ».

C’est dans ce contexte que l’Ifop a interrogé les Français pour Pèlerin Magazine sur la fin de vie. Résultat ? 48% des personnes interrogées estiment qu’en France la loi actuelle sur la fin de vie ne permet pas suffisamment d’atténuer les souffrances physiques ou morales, 59% d’éviter toute forme d’acharnement thérapeutique et 68% de respecter la volonté du malade concernant sa fin de vie.

Parmi les personnes interrogées, 39% ont déjà accompagné un proche en fin de vie (24% des moins de 35 ans et 56% des 65 ans et plus). Dans ce contexte, 86% se déclarent favorables à la légalisation de l’euthanasie. Si cette adhésion est encore plus forte parmi les sans religion (94%), 59% des catholiques pratiquants partagent également ce point de vue.

Enquête Ifop par questionnaire auto-administré en ligne du 4 au 13 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 2.010 de personnes âgées de 18 ans et plus - méthode des quotas.


Lu 2000 fois
Publié le Mardi 9 Octobre 2012



Réagir à cet article :