Sommaire
Senior Actu

Femmes et hypertension artérielle : une liaison à risque…

A l’occasion de la Journée Nationale de lutte contre l’hypertension artérielle, le 13 décembre 2011, le Comité Français de Lutte contre l’HyperTension Artérielle (CFLHTA) lance sa nouvelle campagne : « Femmes et hypertension artérielle : une liaison à risque » pour sensibiliser et informer les femmes à tous les âges de leur vie.


Selon une étude Kantar Health France 2011, en France, 22% des femmes soit six millions d’entre elles seraient touchées par l’hypertension artérielle. Un problème de santé qui se féminise

Hypertension et contraception, hypertension et grossesse, hypertension et ménopause sont les différents thèmes abordés cette année à travers un livret d’information et un questionnaire sous la forme d’un vrai/faux. Ces informations sont à retrouver à partir du 13 décembre 2011 sur www.comitehta.org

L’hypertension artérielle : un risque accru pour les femmes

Les femmes étaient auparavant peu concernées par les problèmes d’hypertension, notamment jusqu’à la ménopause. En effet, les hormones féminines jouent un rôle de protection naturelle des maladies cardiovasculaires et notamment de l’hypertension artérielle.

A présent l’adoption par les femmes de certains comportements de vie -sédentarité, surpoids, stress au travail, tabagisme– favorise l’apparition de plus en plus précoce de l’hypertension artérielle : au cours de ces dix dernières années, c’est chez les femmes trentenaires que la fréquence du surpoids et de l’obésité a le plus augmenté.

Les femmes et l’hypertension artérielle : une enquête CFLHTA/Kantar Health France

Le CFLHTA a réalisé en 2011 une enquête, avec la collaboration de Kantar Health France, sur un échantillon représentatif de la population féminine adulte en France métropolitaine afin d’évaluer la prévalence de l’HTA et son impact en fonction des différentes périodes de la vie d’une femme, il en résulte que :

- 22% des femmes au sein de cette population déclarent avoir été traitées pour hypertension artérielle.
- Sur l’ensemble de la population, 37% utilisent actuellement une contraception dont 60% d’entre elles une
contraception orale.
- 7% des femmes affirment avoir eu de l’hypertension artérielle lors de la prise de la pilule contraceptive.
- 7% des femmes indiquent avoir été hypertendues lors de leur grossesse. 25,5% des femmes hypertendues
déclarent avoir eu au moins une complication durant leur grossesse contre 17,6% des femmes normotendues.
- Chez les femmes actuellement traitées pour HTA, 13% ont présenté une HTA lors d’une grossesse et 9% lors de la prise de pilule contraceptive.
- Chez les femmes ménopausées et traitées pour HTA, 3,7% suivent un traitement hormonal substitutif.
- L’enquête révèle également que l’IMC et le tour de taille des patientes hypertendues sont significativement
supérieurs au reste de l’ensemble de la population et que parmi les femmes obèses, 28% étaient hypertendues.

L’hypertension et les femmes aux différents stades de leur vie

Au-delà de l’augmentation de la prévalence et des facteurs de risques, l’hypertension artérielle féminine peut survenir à certaines étapes clefs de la vie d’une femme, contraception, grossesse et ménopause…

HTA et Ménopause

Avant la ménopause, les femmes possèdent un niveau de tension artérielle relativement bas grâce à l’effet protecteur des oestrogènes naturels. « L’hypertension augmente après la ménopause. En effet, c’est à cette période de la vie que l’hypertension est la plus fréquente chez une femme, une femme sur quatre entre 50 et 60 ans et plus d’une femme sur deux après l’âge de 60 ans en souffrent » rappelle le Pr Jean-Jacques Mourad, président du CFLHTA.

L’hypertension peut multiplier les risques d'accidents vasculaires cérébraux, d'infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque et de démence. Il est conseillé aux femmes de réaliser des dépistages récurrents dès la ménopause et de faire prendre leur tension artérielle chez le médecin à chaque visite.

Traiter son hypertension, c’est aussi mettre en place des règles d’hygiène de vie, manger moins salé, surveiller son poids, reprendre une activité physique, arrêter de fumer… Ces conseils seront aussi profitables pour l’entourage qui sera ainsi sensibilisé.

« Cette brochure a pour vocation de sensibiliser le grand public en particulier sur l’importance de s’intéresser très précocement à ses chiffres tensionnels et de comprendre comment prévenir et lutter de manière efficace contre l’hypertension artérielle » conclut le Pr Jean-Jacques Mourad.


Publié le Mardi 13 Décembre 2011 dans la rubrique Santé | Lu 3914 fois