Sommaire
Senior Actu

Femme de plus de 50 ans, premier observatoire Linéance/Ipsos de la séduction féminine

« Pour beaucoup de femmes, avoir 50 ans semble être de moins en moins une fatalité et les changements physiques qui l’accompagnent génèrent une demande spécifique, mêlant un besoin d’être comprises et rassurées, mais aussi la volonté d’être séduisantes et bien dans leur peau » indique un récent sondage réalisé par Ipsos pour le compte de Linéance. Quelle est la réalité de ces évolutions ? Ont-elles un impact sur la façon dont les femmes de 50 ans et plus sont perçues dans la société française ? L’image que ces dernières ont d’elles-mêmes diffère-t-elle de celle qu’a le reste de la population ? Qui incarne le mieux aujourd’hui le mariage de la maturité et de la séduction dans l’esprit des Français ? Quels sont précisément les souhaits exprimés par les femmes de 50 ans et plus au sujet de leur corps et des produits spécifiquement conçus pour elles ? Cette grande enquête apporte des réponses à ces questions.


Depuis un certain nombre d’années et très certainement en raison aussi de l’allongement de l’espérance de vie, les femmes de 50 ans et plus font entendre leur voix. Qu’elle soit présentatrice du journal télévisé le plus regardé de France, actrice emblématique du cinéma français ou encore chanteuse à succès ; la femme de 50 ans et plus montre et revendique de plus en plus un fort potentiel séduction.

Pour beaucoup, avoir 50 ans semble être de moins en moins une fatalité et les changements physiques qui l’accompagnent génèrent une demande spécifique, mêlant un besoin d’être comprises et rassurées, mais aussi la volonté d’être séduisantes et bien dans leur peau.

Quelle est la réalité de ces évolutions ? s’interrogent les spécialistes d’Ipsos. Ont-elles un impact sur la façon dont les femmes de 50 ans et plus sont perçues dans la société française ? L’image que ces dernières ont d’elles-mêmes diffère-t-elle de celle qu’a le reste de la population ? Qui incarne le mieux aujourd’hui le mariage de la maturité et de la séduction dans l’esprit des Français ? Quels sont précisément les souhaits exprimés par les femmes de 50 ans et plus au sujet de leur corps et des produits spécifiquement conçus pour elles ?

Afin de répondre à ces questions, Ipsos et Linéance ont interrogé par téléphone un échantillon représentatif de la population française de 1244 personnes de 15 ans et plus, mais aussi de 462 femmes de 50 ans et plus. .../...

A. Près de sept hommes sur dix déclarent qu’il leur arrive assez souvent de trouver physiquement attractives des femmes de 50 ans et plus :

Le premier enseignement de l’Observatoire Ipsos/Linéance de la séduction féminine se dégage de manière nette et dépourvue d’ambiguïté : 69% des hommes avouent qu’il leur arrive assez souvent de voir des femmes de 50 ans et plus qu’ils estiment physiquement attractives. Mieux, ce sentiment est aujourd’hui le plus fréquemment intergénérationnel et concerne logiquement la quasi-totalité des hommes de 50 ans et plus (91%) mais aussi la majorité des 35-49 ans (80%) et des 25-34 ans (50%). Seuls les plus jeunes restent logiquement plus réservés face au charme et au pouvoir de séduction des femmes mûres. Il n’en reste pas moins vrai que 30% des 15-24 ans avouent aussi qu’il leur arrive assez souvent d’être troublés par des femmes de 50 ans et plus.

Par delà les mots, ce que l’enquête montre par-dessus tout, c’est bien qu’elles sont devenues des personnes auxquelles les hommes reconnaissent très majoritairement un fort pouvoir d’attractivité et ils avouent même y être assez souvent confrontés, quel que soit leur âge.

B. L’image des femmes de 50 ans et plus est perçue par les Français comme axée sur la modernité et la séduction :

L’enquête montre que pour une grande majorité de Français, tous âges confondus, l’image des femmes de 50 ans et plus dans la société française actuelle a déjà fortement changé. Ils estiment que la société française a déjà intégré ce mouvement.

En effet, 84% des personnes interrogées estiment que les femmes de 50 ans et plus sont désormais montrées comme étant « modernes », et 72% comme étant « séduisantes ». A l’opposé, rares sont ceux qui jugent qu’elles sont représentées au sein de notre société comme étant « peu attirantes » (33%) et « vieillissantes » (23%).

Il convient de remarquer ici qu’il n’y a presque pas de différences entre les opinions exprimées par les femmes et celles des hommes. Seul l’âge est un facteur clivant, même si les moins de 35 ans considèrent aussi très majoritairement que les femmes de 50 ans et plus sont désormais montrées à travers les prismes de la modernité et de la séduction.

A l’opposé, rares sont les Français qui considèrent que les femmes de 50 ans et plus sont montrées comme étant peu attirantes (seulement 33%) ou comme vieillissantes (23%).

De leur côté, les femmes de 50 ans et plus semblent particulièrement satisfaites de l’image qui est aujourd’hui la leur au sein de la société française actuelle puisque 79% d’entre elles disent être personnellement « satisfaite de l’image qui est donnée des femmes de 50 ans et plus dans la société française ». Toutefois, seule une sur cinq s’en montre « très satisfaite », preuve qu’il reste encore du chemin à parcourir pour changer les mentalités.

C. Une image dont les femmes de 50 ans et plus sont les principales artisanes :

Les résultats de l’enquête montrent que si la perception que les Français ont des femmes de 50 ans et plus a évolué, c’est essentiellement parce que ces dernières ont agi dans ce sens. En effet, 95% des Français estiment que depuis quelques années, ces dernières font plus attention à leur corps, il y a là une évolution, voire une révolution ressentie de façon quasiment unanime. Qui plus est, le mouvement est considéré comme massif par la majorité de la population française au vu de la proportion d’individus considérant que les femmes de 50 ans et plus font « beaucoup » plus attention (64%).

Un point de vue qui est partagé par les principales intéressées : 97% déclarent faire plus attention à leur corps, dont 70% « beaucoup plus ». Parmi elles, les femmes de 50-59 ans se montrent les plus soucieuses de leur corps (75% d’entre elles déclarent faire « beaucoup plus » attention).

D. Claire Chazal en tête du classement des femmes de 50 ans et plus les plus séduisantes, devant Carole Bouquet et Nathalie Baye

Invités à désigner la femme célèbre de 50 ans et plus qu’ils jugent la plus séduisante, les Français ont placé Claire Chazal (40%) juste devant Carole Bouquet (39%), la troisième place revenant à Nathalie Baye (28%). Ces deux dernières font partie de ces actrices dont beaucoup estiment qu’elles deviennent de plus en plus belles avec l’âge. Quant à Claire Chazal, chassée par les Paparazzi et par les magazines people qui n’hésitent pas à dévoiler sa plastique et sa vie privée, elle est peut-être le symbole de ces « nouvelles » femmes de 50 ans et plus : modernes, et toujours séduisantes.

Le classement est différent selon que l’on interroge des hommes ou des femmes : ainsi, les hommes placent Carole Bouquet (41%) juste devant Claire Chazal (39%). On observe également que parmi les femmes de 50 ans et plus, c’est Nathalie Baye qui est jugée la plus séduisante (34%), devant Claire Chazal (32%) et Carole Bouquet (30%).

Enfin, on obtient un classement différent auprès des personnes de moins de 35 ans, Claire Chazal arrivant en tête (53%), devant Carole Bouquet (42%), Catherine Deneuve se plaçant en troisième position (26%).

E. Se sentir bien, plaire et rester séduisante : des enjeux d’importance pour les femmes de 50 ans et plus…

Interrogées au sujet des éléments qui leur semblent primordiaux dans leur vie de tous les jours, 55% des femmes de 50 ans et plus affirment qu’il est avant tout primordial de se « sentir bien physiquement, de [se] plaire à [soi]-même » ; cela est « important, mais pas primordial » pour 36% des femmes de 50 ans et plus. Pour 57% des femmes de 50 ans et plus, il est également primordial de « ne pas se laisser aller, maintenir [son] corps en forme », 38% estimant plutôt que cela est « important, mais pas primordial ».

Elles sont ensuite un peu plus partagées quant à l’importance de « continuer à plaire aux autres » (cela est « primordial » pour 35% d’entre elles, 40% des femmes de 50 ans et plus estimant que cela est « important mais pas primordial », 24% que cela est « secondaire »). Il n’en reste pas moins vrai que pour une majorité de femmes, plaire encore est considéré comme primordial ou important (75%) et même pour les plus âgées (76% des 70 ans et plus).

Le fait d’être « féminine et séduisante » revêt également une réelle importance pour bon nombre d’entre elles : « primordial » pour 36% des femmes de 50 ans et plus, ce critère est davantage « important, mais pas primordial » pour 37% d’entre elles, plus d’une sur quatre (27%) affirmant même que cela est « secondaire ». Là encore, il convient de garder à l’esprit que quelle que soit la tranche d’âge des répondants, la féminité et la séduction sont deux choses qui restent primordiales ou importantes à leurs yeux (73% au global mais aussi 64% pour les 70 ans et plus).

F. Des défis que de nombreuses femmes de 50 ans et plus arrivent à relever….

L’état physique des femmes de 50 ans et plus semble en parfaite cohérence avec leurs préoccupations : en effet, alors qu’il est primordial pour elles d’être « bien dans leur peau », c’est également le mot qui correspond le mieux à la façon dont 76% d’entre elles se sentent physiquement.

Par ailleurs, près d’une femme sur deux de 50 ans et plus (42%) se sent « féminine » (un sentiment moins fréquent parmi les femmes de 70 ans et plus, qui sont 35% à se sentir féminines),

Il n’en reste pas moins vrai que le troisième mot qui est le plus souvent utilisé pour qualifier leur état est « fatiguée » (29%), juste devant « sans éclat » (12%), preuve que les enjeux de séduction et de forme sont aujourd’hui encore difficiles à relever pour de nombreuses femmes de 50 ans et plus. Par ailleurs, on note que l’adjectif « séduisante » (11%) n’arrive qu’en 5ème position alors même que de l’avis des femmes mûres interrogées, c’est quelque chose de désormais très important pour elles.

G. …une révolution par rapport à la génération de leurs mères

Les femmes de 50 ans et plus soulignent en outre unanimement l’importance du fait de « garder la forme tout en restant séduisante et féminine » : pour 94% d’entre elles, cela est plus important aujourd’hui pour elles que pour la génération de leur mère (65% affirment même que cela est « beaucoup plus » important. Ce sentiment est particulièrement prégnant parmi les femmes de 60-69 ans (95% estiment que cela est plus important, dont 70% qui pensent qu’il s’agit de quelque chose de « beaucoup plus » important).

H. Des enjeux difficiles à relever, les femmes de 50 ans et plus étant mal informées sur ce qu’il faut faire

Si elles trouvaient le produit de soins adapté, les femmes de 50 ans et plus souhaiteraient estomper en priorité la prise de poids (64%, et même 71% des femmes de 60-69 ans) juste devant le relâchement de la peau (41%, un score qui atteint 47% parmi les femmes de 50-59 ans).

L’apparition de tâches brunes est cité plus loin derrière (26%) suivi par l’assèchement de la peau (25%) ; ces deux derniers changements corporels sont davantage cités par les femmes de 70 ans et plus (30%). L’apparition de la « peau d’orange » arrive en dernière position (12%).

D’après les femmes de 50 ans et plus, l’information relative aux gestes et soins spécifiques permettant de lutter contre les changements physiques qui surviennent à leur âge doit être améliorée.

En effet, elles semblent particulièrement demandeuses d’information concernant les gestes et les soins spécifiques permettant de lutter contre les changements physiques qu’elles rencontrent : 50% d’entre elles estiment être mal informées. Ce point de vue est même « tout à fait » partagé par 26% des femmes de 50-59 ans et 60-69 ans.

Source : IPSOS


Publié le Lundi 17 Décembre 2007 dans la rubrique Bien-être | Lu 24701 fois