Sommaire
Senior Actu

Favoriser le maintien à domicile des seniors en milieu rural grâce à un service de bricolage gratuit

La mairie de Confolens en Charente offre un service de petites réparations et travaux gratuits pour les habitants de plus de 70 ans de cette commune afin de faciliter le maintien à domicile, mais aussi, afin de maintenir du lien social comme le montrait cette semaine un reportage du journal de 13 heures sur France 2.


Avec le vieillissement de la population, l’isolement des personnes âgées qui vivent en milieu rural est en passe de devenir une véritable problématique.

A partir de 80 ans, lorsque surviennent les grands changements de vie (perte d'un être cher, maladie invalidante, manque d'estime de soi, éloignement de la famille, absence d'aide au niveau local, faiblesse du niveau de vie, impossibilité de conduire, etc.) le risque de repli sur soi apparaît. On ne sort plus, on mange mal, on ne communique plus, on se laisse aller, on déprime, on se laisse mourir…

Dans ce contexte, et suite à une enquête menée auprès de sa population âgée, la mairie de Confolens (3.000 habitants) a décidé de mettre en place une expérience originale, mais surtout utile et citoyenne.

Consciente qu’à partir d’un certain âge, le simple fait de changer une ampoule peut devenir un geste délicat à réaliser, cette commune propose donc à tous ses habitants de 70 ans et plus de bénéficier d’un service d’aide et d’assistance à domicile pour la réalisation gratuite de tous ces petits bricolages du quotidien. .../...
Favoriser le maintien à domicile des seniors en milieu rural grâce à un service de bricolage gratuit

Un employé municipal (Fabien Fourgeaud) intervient donc trois ou quatre fois par semaine chez les seniors de Confolens. Un service qui se révèle pratique, économique et qui en plus, développe du lien social au sein de ces foyers qui souffrent parfois de solitude.

« Heureusement que l’on a cette jeunesse » remarque Marcelle dans le reportage. Son « petit dépanneur » comme elle le surnomme, vient lui changer une ampoule. De son côté, M. Fourgeaud souligne : « On est là au contact des gens. Ca leur permet de nous dire s’ils ont d’autres problèmes en même temps. Ca nous permet de voir s’il y a d’autres soucis, autres que les petites interventions ».

Et Marcelle d’ajouter : « une personne seule aime bien avoir une petite entrevue de temps en temps. Une petite visite ou un coup de fil quand on est toujours entre quatre murs c’est toujours agréable. C’est très triste de vieillir ».

Si cette expérience s’avère concluante, elle devrait être mise en place dans d’autres communes rurales, conclut le reportage.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Le collectif 'Combattre l'isolement' a mèné une grande enquête sur la solitude des aînés


Publié le Mercredi 27 Juin 2007 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 6147 fois