Sommaire
Senior Actu

Faites de la gym… et retarder le vieillissement

Le fait de pratiquer de la gymnastique peut permettre aux seniors de retarder, voire d’inverser les effets du vieillissement, selon une récente étude réalisée par l’Université de médecine McMaster d’Hamilton en Ontario (Canada) sur 25 personnes âgées de 70 ans en moyenne.


Les scientifiques canadiens ont donc étudié un groupe de 25 septuagénaires. Les personnes participant à cette expérience ont suivi un entraînement physique traditionnel pendant une période de six mois.

Ensuite, les chercheurs ont mesuré la force musculaire des volontaires et l’ont comparée à celle d’un échantillon de personnes de 20/35 ans. Non seulement, ces seniors étaient plus forts qu’avant, mais la machine moléculaire intervenant sur les muscles était devenue aussi active que celles des plus jeunes.

« Nous avons été très surpris des résultats » indique le docteur Simon Melov en charge de cette étude auprès de cette université. « Cela confirme l’importance de faire de l’exercice, non seulement pour améliorer la santé, mais également afin d’inverser le processus du vieillissement » a-t-il ajouté.

La mesure de la force musculaire a montré qu’avant l’entraînement les retraités étaient en moyenne 59% plus faibles que les jeunes adultes. Mais après la pratique d’exercices physiques, ils n’étaient plus que 38% plus faibles. Une amélioration de presque 50%. .../...
Faites de la gym… et retarder le vieillissement

Le changement le plus remarquable s’est effectué au niveau des mitochondries, de petits organites essentiels dans les processus énergétiques cellulaires. Par le passé, des études ont démontré qu’un dysfonctionnement mitochondrial était responsable de la perte musculaire chez les personnes âgées. Dans cette enquête, publiée cette semaine dans le magazine en ligne PLoS One, les Canadiens ont découvert que l’exercice physique permettait d’inverser le processus et faisait revenir les aînés à des niveaux similaires à ceux rencontrés chez les plus jeunes.

Quatre mois après la fin de l’étude, la plupart des retraités n’allaient plus aux séances de gymnastique. En revanche, ils ont continué à pratiquer des exercices physiques à domicile, conservant ainsi leur masse musculaire. Le docteur Mark Tarnopolsky, un autre membre de l’équipe de chercheurs a d’ailleurs remarqué : « cela montre qu’il n’est jamais trop tard pour faire des exercices physiques et qu’il n’est pas non plus nécessaire de passer sa vie dans les salles de fitness à faire des pompes pour tirer les bénéfices d’une activité sportive ».

Maintenant, les scientifiques veulent tester les effets de l’endurance, comme la course à pied ou le cyclisme, sur la fonction mitochondriale et ses relations avec le processus de vieillissement. « La grande majorité des études sont menées sur des vers, des mouches ou des souris, mais cette enquête a été réalisée sur des êtres humains » précise le docteur Melov. Et d’ajouter : « c’est particulièrement valorisant d’être capable de valider scientifiquement quelque chose de pratique, que les gens peuvent faire, et qui améliore leur santé et leur qualité de leur vie tout en sachant qu’ils combattent en même temps le vieillissement ».

72 minutes d'exercices hebdomadaires pour améliorer son état de santé

Une autre étude récente, parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) montre qu’une activité physique -même modeste de 72 minutes par semaine- peut nettement améliorer l'état de santé de femmes ménopausées sédentaires et souffrant d'un poids excessif.

« Le plus frappant dans cette recherche est que seulement 72 minutes d'exercice par semaine en trois jours ont permis une amélioration significative de l'état physique, par rapport à l'absence d'activité », soulignent les auteurs de cette recherche.

Ils ont conclu que la pratique régulière d’exercices physiques améliore les capacités cardiorespiratoires et réduit les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Cette étude, réalisée d'avril 2001 à juin 2005, a porté sur 464 femmes sédentaires ménopausées, souffrant d'excès de poids ou d'obésité avec des indices de masse corporelle allant de 25 à 43. Au delà de 30, cet indice (le poids par rapport au carré de la taille) indique l'obésité.


Publié le Mercredi 23 Mai 2007 dans la rubrique Bien-être | Lu 7414 fois