Sommaire
Senior Actu

Faire du bénévolat pour bien vieillir

Ce n’est clairement pas la première étude à montrer que le bénévolat est bon pour le bien-vieillir. Mais incontestablement, ces chercheurs britanniques enfoncent le clou : donner de son temps pour les autres favorise le bien-vieillir autant mentalement que physiquement ! A bon entendeur…


Faire du bénévolat pour bien vieillir
Cela fait des années que scientifiques, psychologues et sociologues savent que donner de son temps pour les autres est bon pour la santé mentale et physique des seniors et des personnes âgées. Il suffit pour s’en convaincre de suivre l’exemple de Mary Cotter, 103 ans, qui vient en aide, bénévolement, aux résidents âgés d’un hôpital américain depuis un quart de siècle !
 
Cette nouvelle étude réalisée par des chercheurs britanniques des Universités de Southampton et de Birmingham ne fait donc que confirmer ce que l’on sait déjà… Mais il est toujours bon de le rappeler !
Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques analysé les informations et dossiers médicaux d’une cohorte de 66.343 personnes comprenant 47% d’hommes*.
 
Dans un premier temps, les chercheurs ont noté qu’une large majorité des personnes (80%) n’était pas impliquée dans des actions bénévoles. Sur ceux qui restent, seul un quart des individus de 60/74 ans donnent de leur temps et de leur énergie pour les autres (17% chez les plus jeunes). Comme souvent, les scientifiques ont également constaté que les femmes étaient plus impliquées que les hommes : 22% vs 17%.
 
Parmi tous les répondants, le score GHQ (bien-être émotionnel) était meilleur (donc plus bas) chez ceux qui effectuaient régulièrement des actions de volontariat et le moins bon (donc plus élevé) au sein du groupe qui ne se portait jamais volontaire. Autre point important, les bénéfices du bénévolat n’apparaissent pas avant la quarantaine mais pourrait durer jusqu’à 80 ans ! Le fait d’être marié, le niveau d’instruction et la classe sociale ne semblent pas avoir d’effet sur les résultats.
 
Il semblerait que ces bienfaits viennent du contact humain qui renforce l’équilibre mental et physique. Cette étude a paru dans la revue médicale BMJ Open.
 
*British Household Panel Survey


Publié le Vendredi 12 Août 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 2802 fois