Sommaire
Senior Actu

Faire appel aux retraités de la police et de l’armée pour assurer la sécurité des tribunaux

Suite au drame qui s’est déroulé la semaine dernière au tribunal de Rouen (76), le ministre de la Justice Pascal Clément a proposé aux syndicats de magistrats et de fonctionnaires de justice de faire appel aux jeunes retraités de la police et de l’armée afin de renforcer la sécurité dans les tribunaux, indique une récente dépêche de l’AP.


Rappelons les faits. Vendredi 2 septembre, une femme furieuse contre une décision de justice dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, avait réussi à pénétrer dans une zone sécurisée du tribunal de Rouen avec plusieurs litres d’essence. Elle avait grièvement brûlé une des greffières -sauvée des flammes par un avocat- et s’était ensuite immolée.

Face à ce tragique évènement mais aussi aux nombreux faits de violence enregistrés récemment dans les tribunaux, ces derniers pourraient être désormais sécurisés par de jeunes retraités de la police ou de l’armée, dans le cadre des réserves civiles et militaires. Les gardiens de prisons retraités et volontaires (50 ans) pourraient eux aussi être mis à contribution.

L’utilisation de ces jeunes retraités permet de bénéficier immédiatement d’un personnel déjà formé en matière de sécurité « sans grever pour autant le budget du ministère de la Justice ».


Publié le Jeudi 8 Septembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 1629 fois