Sommaire
Senior Actu

Face à l’idée de vieillir des attitudes différentes en fonction des pays

Une récente étude réalisée par Gfk Roper Consulting, société internationale spécialisée dans les études de marché, montre les différentes appréhensions des citoyens d’une trentaine de pays dans le monde, face au vieillissement. Si les Allemands craignent de perdre la tête, les Hollandais ont peur de prendre du poids et les Thaïs appréhendent les problèmes de vue, indique un récent article du Boston Globe.


Cette étude a été menée par Gfk Roper Consulting dans 31 pays dans le monde. Au total, plus de 39.000 personnes âgées de 13 ans et plus ont été interrogées durant plus d’une heure sur des sujets divers et variés.

Il s’agissait en réalité pour les scientifiques, de montrer que de nombreux problèmes qui sont associés par les populations au vieillissement, peuvent être évités avec un peu de prévention, avec une bonne hygiène de vie et une alimentation saine.

En matière de vieillissement, les sondés devaient indiquer parmi 18 items, ceux qu’ils craignaient le plus. En isolant les réponses des quinquas et plus, les responsables de cette étude ont remarqué que globalement, les principales inquiétudes concernaient la dépendance et la baisse des capacités intellectuelles mais que les problèmes d’apparence restaient peu mentionnés.

Au final, même si les grandes craintes sont à peu près les mêmes partout, ce sondage illustre de réelles disparités au niveau national. Ainsi, en vieillissant, les Américains craignent de perdre leur énergie, leur autonomie, leur mémoire et appréhendent le gain de poids. Les Belges sont les plus nombreux (41%) à redouter l’incontinence. Les Brésiliens s’inquiètent pour leur ardeur sexuelle et s’inquiètent de perdre leurs dents. De leur côté, les Indiens focalisent sur leurs cheveux : ils ont peur de les perdre et qu’ils deviennent gris.

« C’est fascinant de constater les différentes inquiétudes en fonction des pays » souligne dans cet article Michael Gusmano, directeur du projet « World Cities » pour le Centrer International de la Longévité. Et d’ajouter qu’il est surprenant de constater que les inquiétudes relatives au vieillissement ne sont pas reliées au niveau économique des pays. Ainsi, par exemple, les Egyptiens semblent relativement sereins par rapport à la vieillesse. « Peut-être parce qu’ils savent que vieillir est inévitable, donc pourquoi s’inquiéter » conclut M. Gusmano.
Face à l’idée de vieillir des attitudes différentes en fonction des pays


Publié le Mardi 13 Novembre 2007 dans la rubrique Société | Lu 4378 fois