Sommaire
Senior Actu

Europe : les seniors et le maintien à domicile

Pour sa 3ème édition, le Baromètre européen de l’Institut du Bien Vieillir Korian réalisé par l’institut de sondage Ipsos apporte un éclairage exclusif et actualisé sur les seniors d’aujourd’hui et leur vision du maintien à domicile. Détails.


Europe : les seniors et le maintien à domicile
« Lors du dernier baromètre, le principal souhait des seniors était de continuer à vivre le plus longtemps possible chez eux. Nous nous sommes donc interrogés sur les éléments qui contribuaient à se sentir chez soi » explique Philippe Denormandie, directeur de l’Institut du Bien Vieillir Korian.
 
Ainsi, selon cette nouvelle étude, les seniors restent très majoritairement attachés à leur logement (seuls 10% n’y sont pas attachés). Les Italiens sont les plus casaniers (94%) contre les Français (90%).
Les composantes du logement (hygiène, facilité de déplacement à l’intérieur, accessibilité, capacité à recevoir, sécurité, adaptation à la situation de chacun -santé/mobilité/autonomie) sont autant d’éléments essentiels pour définir le plaisir de vivre « chez soi ».
 
Par ailleurs, une large majorité (92%) des 65 ans et plus considère que leur logement est parfaitement adapté à leur situation contre 68% seulement des plus jeunes qui ont un regard plus critique à ce sujet.
 
Pour les 65 ans et plus, les critères d’attachement au logement sont liés à la liberté de vivre selon ses habitudes et sa routine (88%) en toute liberté et en toute sécurité (88%). Sans trop de surprise, plus des trois-quarts (79%) privilégient la proximité de leur famille ou de leurs proches et les deux-tiers attachent de l’importance aux souvenirs et à la mémoire que leur habitat leur inspire.
 
D’une manière générale, et on le comprend, les seniors restent très attachés à la présence de leur animal de compagnie à leur côté y compris chez les 80 ans et plus. Une donnée importante, compte-tenu du fait que quatre seniors sur dix possèdent au moins un animal de compagnie ! Cet élément est même essentiel pour 90% d’entre eux. Bref, entre animaux de compagnie et personnes âgées, « c’est pour la vie » !
 
Seulement 37% des plus de 65 ans (39% en France) ont déjà commencé à anticiper les aménagements qu’il sera nécessaire de réaliser en cas de dépendance. Cependant, 70% des Français souhaitent rester chez eux en adaptant leur logement (75% en Allemagne, 68% en Italie et 65% en Belgique). Près d’un senior sur quatre a néanmoins le sentiment qu’il devrait changer d’habitant car il n’est plus adapté et pratiquement les deux-tiers (63%) des seniors estiment qu’il existe au moins une raison objective qui pourrait les convaincre de changer de logement.
 
En cas de perte d’autonomie, près d’un senior sur deux pense qu’aller vivre chez un proche n’est pas concevable et seuls 37% d’entre eux considèrent qu’aller vivre en maison de retraite est une solution inenvisageable.
 
« Chez soi, la liberté de vivre à son propre rythme, de s’isoler ou de communiquer est primordiale chez les seniors ainsi que la proximité des proches pour les plus de 80 ans. Les critères les plus importants pour se sentir chez soi ailleurs relèvent d’un état d’esprit plus que du lieu en lui-même » conclut Philippe Denormandie.

Source


Publié le Vendredi 8 Juillet 2016 dans la rubrique Habitat | Lu 4009 fois