Sommaire
Senior Actu

Europe du sud – Les seniors du sud sont parmi les Européens les plus dépressifs

La douceur du climat et l'art de vivre de l'Europe du sud semblent ne pas être suffisants pour que les seniors de ces pays vivent une existence sereine et sans angoisse. En effet, selon les récents résultats d'une grande enquête européenne (SHARE), les hommes et les femmes de plus de 50 ans du sud de l'Europe, et notamment en Espagne, sont ceux qui souffrent le plus régulièrement de dépression, comparativement à leurs autres voisins européens.


Ainsi, dans la tranche des 50/60 ans, les femmes espagnoles sont les plus dépressives avec plus de quatre femmes sur dix (40.2%) qui sont atteintes par cette maladie. Les Françaises et les Italiennes, n’ont rien à « envier » à leurs voisines ibériques, puisqu’elles arrivent juste derrière elles avec, respectivement, 39.6% et 39.5%. Chez les femmes grecques, moins d’un tiers des femmes quinquagénaires sont concernées (29.9%).

Dans cette même tranche d’âge, pour les hommes, le trio de tête est le même, mais l’ordre est différent. Ce sont les Italiens et les Français les plus sujets à la dépression avec, respectivement, 21.4% et 21.3%. Seuls 16.7% des Espagnols de 50 ans et plus sont concernés.

Entre 60 et 70 ans, les femmes espagnoles sont encore le plus enclines à la dépression, puisque selon les chiffres de cette étude, plus d’une femme sur deux (55.1%) en souffre, suivies par les Françaises (44.9%) et les Italiennes (41.4%). Dans cette tranche d’âge, les hommes espagnols sont les plus touchés (bien que deux fois moins que les femmes) avec 23.1%, puis viennent les Italiens (23%) et les Français (21.4%).

Enfin, chez les plus de 75 ans, presque les trois quarts (71.8%) des Espagnoles sont atteintes par la dépression, suivies par les Grecques (47.3%) et les Italiennes (46.6%). Dans cette même tranche d’âge, plus d’un tiers des hommes espagnols sont déprimés (37,5%), devant les Italiens (32.1%) et les Grecs (28.3%).

Rappelons que cette étude SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe) a pour objectif de livrer des données fiables aux chercheurs et aux décideurs dans les domaines de la santé publique, de l’économie et des sciences sociales. Elle a porté, depuis 2002, sur un ensemble de 22.000 seniors européens de plus de 50 ans, en provenance de dix Etats membres : Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, République tchèque et Suède.

En savoir plus :
Lire aussi : Europe - Comment se portent les seniors européens ?
Europe du sud – Les seniors du sud sont parmi les Européens les plus dépressifs


Publié le Mercredi 4 Mai 2005 dans la rubrique Santé | Lu 2048 fois