Sommaire
Senior Actu

Europe – Selon une étude récente, l’augmentation des décès par cancer a été moins forte que prévue


Europe – Selon une étude récente, l’augmentation des décès par cancer a été moins forte que prévue
Le cancer recule en Europe. Selon une étude réalisée par le Pr. Boyle et publiée cette semaine dans les « Annals of oncology », 92 500 morts auraient été évitées. En 1985, alors que le nombre de décès par cancer était de 850 000 personnes par an, les experts prévoyaient que ce chiffre atteindrait 1,03 millions en 2000. Le Programme européen de lutte contre le cancer et les mesures anti-tabac auraient réussi à infléchir l’évolution et le total de ces décès en 2000. En effet, celui-ci n’a pas dépassé les 940 000. Globalement, en Europe, la réduction a été de 10 % chez les hommes et de 8 % chez les femmes. Pour la population masculine, les plus fortes réductions ont été enregistrées au Luxembourg, -24 %, en Finlande, -17 %, et en Grande-Bretagne, Autriche, Pays-Bas, Italie, entre -16 et -13 %. Des augmentations ont en revanche été enregistrées au Portugal, +17 % et en Espagne, +11 %. Chez les femmes, les plus fortes baisses proviennent d’Autriche et de Finlande, -15 %, du Luxembourg, -13 %, de Grande-Bretagne, -10 %, d’Italie, de France et d’Allemagne, -9 %. En revanche les chiffres ont augmenté en Grèce, +2 % et au Portugal, +3 %. Par type de cancer, les résultats les plus spectaculaires portent sur le cancer de l’estomac, -42 % chez les hommes - 45 % chez les femmes. Par contre, pour le cancer du poumon, la baisse de 15 % constatée chez les hommes a été contrebalancée par une hausse de 32 % des décès chez les femmes.


Publié le Mercredi 30 Juillet 2003 dans la rubrique Santé | Lu 320 fois