Sommaire
Senior Actu

Europe – Les femmes et les seniors de plus en plus sur internet

Selon un tout nouveau rapport de la Commission Européenne, les femmes et les personnes âgées franchissent la fracture numérique, mais les pauvres marquent toujours le pas. En termes de connaissances, les personnes âgées de plus de 55 ans acquièrent de plus en plus de compétences informatiques et cette tendance devrait se poursuivre.


Le rapport souligne toutefois « qu’il faudrait pouvoir disposer d’informations supplémentaires, en particulier en provenance des sources nationales, pour mieux cibler les politiques visant à permettre aux individus d’accéder à la société de l’information. À défaut, l’Europe pourrait devenir plus bipolaire encore qu’elle ne l’est actuellement, avec d’un côté ceux qui prennent le train de l’informatique et, de l’autre, ceux qui restent sur le quai ».

D’où l’intérêt de programmes locaux qui travaillent sur l’ « e-inclusion » des personnes âgées et leurs permettent d’acquérir les connaissances de base nécessaires pour surfer facilement sur le web. Par exemple, la ville de Rome a lancé en 2003, un projet intitulé « Nonni su Internet » (les grands-parents sur le net) en partenariat avec Microsoft. Cette action, grâce à six mois de formation, visait à encourager les 600 seniors de ce programme, à se connecter sur internet pour vaincre la solitude et l’isolement.

En Estonie, un projet issu d’un partenariat public-privé, intitulé « Look@world » propose des cours d’informatique à 100.000 personnes totalement novices dans ce domaine et notamment aux 50/74 ans.

Enfin, en Ecosse, le projet Angus 50+, lancé en avril 2004, cherche à encourager les seniors à utiliser les nouvelles technologies et à augmenter leur accès aux services et à l’information. Il est basé sur un dialogue avec les jeunes générations, le développement de cartes à puce permettant d’avoir accès à différents types de prestations et de réductions, d’un guide des services locaux destinés aux seniors ainsi que le développement d’un site internet pour cette population.

Selon l’Eurobaromètre 2003, rappelons que parmi les sujets qui intéressent le plus les personnes de 55 ans et plus, arrivent en premier le tourisme, puis la santé et les informations administratives. La retraite arrive en 4ème position, puis viennent ensuite les transports, la culture, la famille ou encore le handicap…

Au final, ce rapport conclut que l’éducation, l’âge et le revenu demeurent les trois principaux facteurs de la fracture numérique.


Publié le Lundi 14 Février 2005 dans la rubrique Internet | Lu 2769 fois