Sommaire
Senior Actu

Europe – Le FMI s'inquiète du vieillissement du continent européen


Selon un rapport du Fonds Monétaire International, les 25 prochaines années vont s’avérer décisives pour juger de l’efficacité des politiques sociales et budgétaires mises en œuvre par les pays européens subissant un vieillissement rapide de leur population.

Après 2010 et le départ massif en retraite des boomers, le vieillissement de l’Europe va s’accélérer. D’ici le prochain cycle économique, la plupart des pays vont se retrouver dans une situation particulièrement critique.

La première conséquence directe sera bien évidemment la diminution du nombre de travailleurs et l’augmentation des retraités ayant droit à des indemnités, créant par là même un fossé entre les besoins financiers des seniors et les taxes prélevées sur les salaires des actifs.

Le FMI a exprimé une profonde inquiétude à l’encontre du manque tangible de politiques prenant en compte cette évolution démographique.

Avec des taux de fécondité largement insuffisants au renouvellement des générations dans certains pays comme l’Espagne, l’Italie (1,27 enfant par femme) ou l’Allemagne (1,38) et des taux qui sont à peine satisfaisants au Royaume-Uni (1,66) ou en France (1,84), l’Europe devra pourtant trouver un moyen de financer ses retraites. A cela s’ajoute l’allongement de l’espérance de vie à la naissance qui ne cesse d’augmenter.

Michael Deppler, chef du département Europe du FMI, a insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts entrepris, notamment dans les réformes du système des retraites. Il a d’ailleurs cité l’exemple de l’agenda 2010 mis en place en Allemagne.*

L’unique solution pour régler le problème des pensions est donc d’augmenter le nombre de salariés. Seules les taxes imposées à la population active pourront financer les systèmes de retraite des pays européens.

Europe – Le FMI s'inquiète du vieillissement du continent européen


Publié le Mardi 17 Août 2004 dans la rubrique Divers | Lu 2737 fois