Sommaire
Senior Actu

Europe - La consommation des ménages frappée par l'incertitude des retraites


La Commission Européenne a annoncé, lors de la publication le 29 mars de son "Rapport Trimestriel sur la Zone Euro", que l'inquiétude à propos du vieillissement de la population européenne et des pressions actuelles sur les systèmes de retraites handicaperait la consommation privée.

La Commission estime que la consommation des ménages se trouve actuellement à un niveau plus faible que celui que laissent espérer ses déterminants macro-économiques. Elle n'augmente qu'à un rythme annuel de 0,5% depuis le printemps 2003, contre 1,5% en 2002.

Réalisé par la Direction des Affaires Economiques et Financières de la Commission, le rapport estime que les pressions anticipées sur les systèmes de retraite pousseraient les ménages à se constituer une épargne de précaution au détriment de la consommation.
L'épargne a augmenté significativement lors de l'année 2003 ; un état de fait qui contraste avec la baisse continue de l'épargne lors de la décennie précédente. La lenteur des réformes des systèmes de retraite serait également nuisible à la consommation, en masquant les effets positifs espérés de ces réformes, tout en maintenant un climat d'incertitude économique.

Pour la Commission, une analyse des enquêtes sur le moral des ménages montre que les conditions financières personnelles (présentes, ou anticipées dans le futur) semblent plus influer sur la confiance des ménages que les considérations sur la situation économique globale (taux de chômage par exemple).

Ce qui corrobore le fait, selon elle, que les craintes à propos des systèmes de retraite seraient en partie responsables de la timidité de la consommation actuelle ; l'endettement des ménages ne jouerait qu'un rôle minime dans le phénomène.


Publié le Vendredi 2 Avril 2004 dans la rubrique Consommation | Lu 900 fois