Sommaire
Senior Actu

Europe - Fumer pourrait être lié à une baisse accélérée des capacités cognitives chez les seniors


Le fait de fumer accélère la baisse des capacités cognitives chez les personnes âgées, indique un communiqué de « American Academy of Neurology », citant une étude publiée dans l’édition du mois de mars de sa revue « Neurology ».

Selon les résultats de l’étude, le taux annuel de perte des capacités cognitives chez les seniors qui fument a été cinq fois plus élevé que chez ceux qui n’ont jamais fumé, précise le communiqué.

Les recherches, réalisées dans plusieurs pays d’Europe, portaient sur 9 209 personnes, âgées de 65 ans et plus, non-atteintes de démence, et ce durant une période de plus de deux ans. Leur fonctionnement cognitif a été examiné par le test « mini-examen de l’état mental » (MMSE). Parmi ceux qui n’ont jamais fumé, les résultats à ce test baissaient de 0,3 points par an, alors que pour ceux qui fumaient, la diminution annuelle était de 16 points. Quant aux ex-fumeurs, leurs capacités cognitives chutaient de 0,6 points par an.

Selon le communiqué, fumer peut affecter le fonctionnement cognitif de plusieurs manières. Le tabagisme entraîne, entre autre, l’athérosclérose et l’hypertension. Combiné avec d’autres effets du tabac, cela peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral. D’autres recherches sont cependant nécessaires pour confirmer ces liens.

Les données de l’étude viennent des recherches menées au Danemark, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, faisant partie du programme européen EURODEM (« The European Community Concerted Action Epidemiology of Dementia »).


Publié le Vendredi 26 Mars 2004 dans la rubrique Santé | Lu 683 fois