Sommaire
Senior Actu

Europe - Comment se portent les seniors européens ?

Les premiers résultats détaillés d'une enquête européenne sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe, dénommée SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe), ont présentés hier à Bruxelles (Belgique). L'objet principal de cette étude était de livrer des données fiables aux chercheurs et aux décideurs dans les domaines de la santé publique, de l'économie et des sciences sociales indique un communiqué de presse.


Le programme-cadre de recherche de l'Union européenne a octroyé 2,9 millions d'euros sur trois ans au projet de recherche SHARE, dans le cadre duquel des informations ont été collectées sur les conditions de vie d'environ 22.000 citoyens européens âgés de 50 ans et plus, dans onze pays, de la Scandinavie jusqu'au bassin méditerranéen.

Et de préciser que l'enquête a livré des résultats jugés « surprenants » : par exemple, les Européens du nord sont en meilleure santé et plus riches, mais les habitants du sud de l'Europe ont une plus grande longévité. Parmi tous les continents, l'Europe possède la plus forte proportion de citoyens âgés, et la moyenne d'âge des Européens va continuer à s'élever pendant de nombreuses années encore.

« SHARE montre clairement comment les résultats des projets de recherche financés par l'UE peuvent aider à prendre des décisions politiques bien fondées », explique Janez Potočnik, le commissaire européen chargé de la science et de la recherche. « Les systèmes de sécurité sociale et les gouvernements doivent savoir comment les populations vont évoluer, afin d'adapter les politiques sociales et économiques en conséquence. En mettant gratuitement les données de l'enquête à la disposition d'autres chercheurs, les promoteurs de l'enquête SHARE apportent une précieuse contribution à l'Espace européen de la recherche . »

Et de rappeler que « le projet SHARE a débuté en 2002 et était coordonné par le Mannheim Research Institute for the Economics of Ageing, de l'université de Mannheim en Allemagne. Vingt-trois partenaires issus de dix États membres de l'UE et de la Suisse ont participé à l'enquête longitudinale sur la santé, le vieillissement et la retraite dans onze pays européens. Un équilibre a été recherché entre les différentes régions d'Europe, depuis la Scandinavie (Danemark et Suède) jusqu'au bassin méditerranéen (Espagne, Italie et Grèce) en passant par le centre de l'Europe (Autriche, France, Allemagne, Suisse, Belgique et Pays-Bas). Des données supplémentaires sont actuellement recueillies en Israël ».

Les données collectées comprennent des variables liées à la santé (par ex. état de santé subjectif, fonctions physiques, fonctions cognitives, comportement en matière de santé, recours aux services de soins de santé), des variables psychologiques (par ex. santé psychologique, bien-être, satisfaction de vivre), des variables économiques (par ex. travail actuel, caractéristiques de l'emploi, possibilité de continuer à travailler au-delà de l'âge de la retraite, sources et composition du revenu actuel, ressources et consommation, logement, éducation) et des variables liées à l'accompagnement social (par ex. assistance au sein des familles, transferts de revenus et d'actifs, réseaux sociaux, activités de volontariat).

Le rapport complet de 372 pages, l'ensemble des données de l'enquête SHARE et la liste des partenaires qui ont réalisé l'enquête sont disponibles sur le site web du projet.


Publié le Vendredi 29 Avril 2005 dans la rubrique Société | Lu 2658 fois