Sommaire
Senior Actu

Etude sur la mortalité des bénéficiaires du Programme de la sécurité de la vieillesse au Canada

Le Bureau de l'actuaire en chef du Canada (BAC) vient de diffuser les résultats de l'Etude actuarielle no 5 sur la mortalité des bénéficiaires du Programme de la sécurité de la vieillesse (PV) au Canada. Ceux-ci seront utilisées par le BAC pour évaluer la mortalité de l'ensemble de la population canadienne, des bénéficiaires du Régime de pensions du Canada (RPC) et de la SV lorsqu'il préparera ses prochains rapports actuariels triennaux sur le RPC et la SV.


Le vieillissement de la population canadienne s'est sensiblement accentué depuis l'instauration du programme de la SV en 1952. En 1951, l'espérance de vie à 65 ans s'établissait à 13,3 ans pour les hommes et à 15,0 ans pour les femmes. Puisque le programme de la SV prévoit le versement de la pension de base à presque tous les Canadiens de 65 ans et plus, il importe de disposer d'une mesure précise du niveau et de la tendance de la mortalité chez les Canadiens les plus âgés. L'étude présente également les tendances actuelles de la mortalité après 80 ans.

« C'est la première fois que les démographes canadiens ont accès à des résultats de mortalité établis à l'aide de la base de données de la SV. En raison de la quantité et de la qualité des données administratives, les experts des tendances de la mortalité chez les personnes âgées ont accès à une étude d'une très grande fiabilité », a déclaré l'actuaire en chef, Jean-Claude Ménard.

Intuitivement, on s'attend à ce que le taux de mortalité chez les personnes dont le niveau de vie est plus élevé soit inférieur à celui des personnes dont le niveau de vie est moins élevé, en raison d'un mode de vie plus sain combiné à un revenu supérieur. A cette fin, l'étude renferme également une analyse de la mortalité au plan du revenu, variable la plus courante qui est utilisée pour définir le statut socioéconomique d'une personne. Les prestations versées au titre du Supplément de revenu garanti (SRG) ont également été prises en compte.

Principales constatations :

- D'après les taux de mortalité estimatifs du programme de la SV, l'espérance de vie à 65 ans des bénéficiaires de la SV était de 16,6 ans pour les hommes et de 20,2 ans pour les femmes en 2001. Ces espérances de vie sont plus faibles dans des proportions respectives de 0,5 an pour les hommes et de 0,4 an pour les femmes par rapport à l'espérance de vie fondée sur les taux de mortalité de 2001 utilisés dans le plus récent rapport actuariel sur la SV.

- L'espérance de vie à 65 ans des prestataires de la SV et du SRG est de 15,0 ans pour les hommes et de 19,0 ans pour les femmes. Dans le cas des prestataires de la SV qui reçoivent des prestations de SV réduites en raison d'un revenu plus élevé, l'espérance de vie à 65 ans s'élève à 19,5 ans pour les hommes et à 22,4 ans pour les femmes.

- Entre 65 et 69 ans, la mortalité des hommes bénéficiaires de la SV est supérieure de 72 % à celle des femmes. L'écart du taux de mortalité entre les hommes et les femmes se rétrécit sensiblement avec l'âge. Entre 85 et 89 ans, il chute à 42 %.

En outre, les taux de mortalité des immigrants bénéficiaires de la SV sont plus faibles que ceux des bénéficiaires nés au Canada. Plusieurs facteurs, dont les examens médicaux et la vérification de l'employabilité avant l'arrivée au Canada, de même que des caractéristiques culturelles ou liées au mode de vie, peuvent expliquer l'espérance de vie plus longue des immigrants et leur meilleur état de santé relatif par rapport aux bénéficiaires de la SV nés au Canada.

Le Bureau de l'actuaire en chef est une unité indépendante au sein du Bureau du surintendant des institutions financières. Il offre des services actuariels concernant divers régimes et programmes fédéraux, dont le Régime de pensions du Canada, le Programme de la sécurité de la vieillesse, le Programme canadien de prêts aux étudiants, et les régimes de retraite et de prestations destinés aux fonctionnaires fédéraux, aux parlementaires et aux membres de la GRC, entre autres.


Publié le Lundi 20 Février 2006 dans la rubrique Divers | Lu 9147 fois