Sommaire
Senior Actu

Étiquetage de la viande : un classement par étoiles à partir de la fin de l’année

A partir du 13 décembre 2014, les viandes fraiches qui seront commercialisées auprès du grand public devront être classées -de une à trois étoiles pour les meilleures pièces- en fonction de la qualité du morceau dont elles sont issues. Alors filet, bavette, merlan, noix, escalope, etc. Attentions aux étoiles !


Viande rouge
A partir de la fin de l’année, il devrait être plus simple de reconnaitre les meilleurs morceaux de viandes de ceux qui le sont un peu moins…
 
En effet, dans un animal, tous les morceaux ne se valent pas ! Loin de là ! Certains sont clairement mieux adaptés à certains plats (steak ou ragoût par exemple) et d’autres sont clairement…meilleurs quelque soit leur utilisation finale !
 
Pour Olivier Andrault, chargé de mission alimentation à l'UFC-Que Choisir, « ce système d'étoiles va dans le bon sens car, dans un contexte de baisse générale de la consommation de produits bruts en faveur des plats préparés, l'expertise des consommateurs pour les produits bruts n'est plus la même ».
 
Afin de mieux renseigner et orienter les consommateurs, le ministère de l’Economie vient de mettre en place une nouvelle législation (décret du 30 juillet 2014) vient de voir le jour. Ainsi, à partir du 13 décembre 2014, la viande (bœuf, veau ou mouton) qui sera commercialisée conditionnée en libre-service (donc surtout dans les supermarchés et les grandes surfaces) sera notée de une à trois étoiles en fonction de la qualité des différents morceaux. Naturellement, plus il y aura d’étoiles, plus la viande sera de bonne qualité.
 
Par ailleurs, il sera permis de regrouper certains morceaux de viande sous une même dénomination générique (steak, rôti, poitrine, grillade, escalope...) à la place du nom précis qui est souvent peu connu du grand public (araignée, merlan, noix, collier, palette...). Une recommandation du mode de cuisson sera également mise en avant. 


Publié le Vendredi 8 Août 2014 dans la rubrique Consommation | Lu 757 fois