Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - un dérivé du cannabis pour traiter l'anorexie et l'agitation liées à Alzheimer


Le « dronabinol », version synthétique du « tetrahydrocannabinol » (THC) extrait du cannabis, réduirait l’agitation des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et augmenterait leur appétit. La « Food and Drug Administration » avait déjà approuvé le « dronabinol » dans le traitement de l’anorexie chez des patients atteints du VIH/SIDA ou subissant des chimiothérapies. Lors d’un test réalisé sur 48 patients souffrant d’Alzheimer, 66% d’entre eux ont éprouvé une baisse importante de leur agitation après un mois de traitement, 69% ont vu une amélioration de leur mobilité et tous (100%) ont retrouvé l’appétit et repris du poids. Que des effets bénéfiques et sans effet secondaire, semble-t-il, là où les thérapies traditionnelles échouaient. « Aucun événement défavorable tel que des chutes, syncopes, exacerbations de l’agitation ou état dépressif n’a été rapporté » affirme le Pr. Joshua Shua-Haim, du « Meridian Institute For Aging » du New Jersey, qui a réalisé cette étude. L’agitation est en effet l’un des troubles du comportement les plus fréquent avec la maladie d’Alzheimer (75% des personnes atteintes en souffrent), alors que la perte de poids, liée à la perte de la sensation de faim et de soif, reste un facteur de mortalité important.


Publié le Lundi 1 Septembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 2579 fois