Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis : les baby-boomers ont du mal à accepter leur corps


L’image renvoyée par les stars de plus de 50 ans, comme Jamie Lee Curtis ou Tina Turner, est celle de beautés renversantes au physique de jeunes filles. Il va sans dire que peu d’américaines du même âge tiennent la comparaison, d’où le fait que beaucoup s'acceptent mal. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 1999, 2 millions de baby-boomers ont eu recours à la chirurgie esthétique ; le nombre d’opérations a augmenté de 153% de 1992 à 1998 et 91% des opérés sont des femmes ; entre 55 et 64 ans, une américaine sur deux suit un régime et 23% en ont le projet. Cette comparaison avec « les canons de beauté » est d'autant plus « douloureuse » : il y a 25 ans, les mannequins pesaient environs 8% de moins que le poids moyen des américaines, aujourd’hui, elles pèsent 25% de moins ; le poids de Miss Amérique a ainsi diminué de 25% depuis 1959 alors que sa taille a augmenté.

Face à cette « hystérie » de la beauté et de la minceur, il convient cependant de souligner que la plupart de ces beautés starisées ne sont pas toujours naturelles. De nombreuses vedettes ont recours à la chirurgie esthétique -la dernière Miss Brésil a subi 19 opérations- ou amincissante, aux retouches de photos, au doublage corporel dans les films, etc. Par ailleurs, il faudrait rappeler à toutes les femmes qui s’astreignent à des régimes draconiens, que peser 50 kg quand on mesure 1m80, comme c’est le cas de certains mannequins, est un signe d’anorexie et d’une mauvaise santé. Les femmes baby-boomers devraient avant tout s’appliquer à être bien dans leur peau, ne serait-ce que pour donner le bon exemple à leurs filles et leurs petites-filles. En effet, il est triste de constater que 50 à 75% des adolescentes n’aiment pas leur corps et aimeraient avoir recours elles aussi à la chirurgie.


Publié le Jeudi 5 Juin 2003 dans la rubrique Bien-être | Lu 978 fois