Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - United Airlines ne paiera pas les retraites de ses employés pour éviter la banqueroute

Un juge fédéral américain a autorisé mardi la compagnie aérienne United Airlines à ne pas payer les plans de retraites de ses employés pour échapper à la banqueroute. Cette décision ouvre la voie au plus important défaut de paiement de retraites de l'histoire américaine. En pratique, elle autorise le transfert de la responsabilité des plans de retraite des employés, jusqu'ici à la charge de United Airlines, au fonds de retraite du gouvernement américain (le « Pension Benefit Guaranty Corp », PBGC).


Ce jugement va permettre à United Airlines, à cours de liquidités, d'économiser 645 millions de dollars (plus de 501 millions d'euros) par an dans le cadre du plan d'économie de deux milliards de dollars (1,56 milliard d'euros) annuels que la compagnie a décidé afin de sortir de la banqueroute à l'automne.

Il sera en revanche douloureux pour les employés d'United Airlines, qui vont perdre plusieurs milliers de dollars par an dans ce transfert de compétence. Les fonds de retraites de United Airlines sont sous-financés à hauteur d'environ 9,8 milliards de dollars (7,62 milliards d'euros), somme sur laquelle le PBGC ne réglera qu'environ cinq milliards de dollars (3,89 milliards d'euros).

La décision concernant United Airlines était très attendue par les autres compagnies aériennes américaines, confrontées à d'importantes pertes en raison notamment de l'augmentation du prix du pétrole. Elle pourrait ouvrir la voie à des actions similaires.

United Airlines est la deuxième compagnie aérienne américaine.


Publié le Jeudi 12 Mai 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 2714 fois