Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Une nouvelle étude sur le suivi des patients souffrant de troubles de cœur


Paul J. Hauptman, cardiologue à l’université de Saint Louis, va tenter de répondre aux deux questions suivantes : « Quelle est la meilleure façon de traiter les cardiaques en fin de vie ? Et comment les médecins suivent-ils ces patients ? » à travers une étude qui a débuté cet été et se prolongera sur quatre ans. Le projet devrait coûter 721 000 euros environs, versés par « l’Institut national de la vieillesse ». Dans un premier temps, les coûteuses thérapies à base d’inotropique, seront mises à l’épreuve. En effet, si ce type de traitement entraîne un bien être indéniable chez les malades, sa réelle efficacité n’a pas encore été démontrée. L’évaluation se basera sur des données statistiques administratives, cliniques et en provenance du Medicare. Les cas de personnes ayant subi ce genre de traitement, ainsi que les médecins qui les ont prescrits, seront analysés. Le second volet de l’étude portera sur 1 200 médecins –cardiologues, gériatres, généralistes-. Il permettra d’apprécier l’influence de la spécialité médicale sur le choix du traitement. Les troubles sévères du coeur concerneraient deux à trois millions d’américains.


Publié le Vendredi 29 Août 2003 dans la rubrique Santé | Lu 286 fois