Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Une herbe chinoise contre les tumeurs de la prostate


La ''Scutellaria barbata'', une herbe chinoise, permettrait de ralentir le développement du cancer de la prostate. C'est en tout cas ce que semblent croire les chercheurs de l'Union College du Nebraska, qui viennent de terminer une étude sur des souris.

Habituellement utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, cette herbe traite quelques maladies et agit sur le cancer du foie, du poumon et du rectum. Un nouvel espoir donc, puisqu'elle aurait un effet positif sur les tumeurs de la prostate, seconde cause de décès dus au cancer chez les hommes américains.

Le groupe de souris soumis aux recherches a en effet fourni des résultats encourageants. L'apport quotidien d'extraits aqueux de Scutellaria barbata a révélé qu'au bout de 19 semaines, 30% des souris en ayant ingéré 16 mg/par jour ne développait pas de tumeurs. A l'inverse, le groupe de souris n'ayant reçu aucun apport avait formé des tumeurs. Après 32 semaines, toutes les souris qui n'avaient pas reçu de traitement développaient des tumeurs palpables. Quant aux souris cobayes, elles étaient 70% à n'avoir aucune trace de tumeur.

Les recherches ont mis en évidence un composant de la Scutellaria. Cet élément phytochimique modifierait l'apoptose des cellules cancéreuses in vitro et retarderait le développement des tumeurs in vivo. La Scutellaria aurait des effets similaires sur le processus d'apoptose des cellules cancéreuses humaines. De futures recherches devraient permettre d'en apprendre davantage sur ce composant.


Publié le Jeudi 20 Novembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 468 fois