Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Une étude découvre de nouveaux risques liés aux thérapies hormonales


Il y a un an une étude avait déjà démontré que la combinaison de la progestérone et de l’œstrogène (notamment au sein du médicament Prempro - traitement hormonal) augmentait les risques de contracter un cancer du sein. Une nouvelle découverte issue des même recherches vient d’être révélée le mercredi 25 juin dans le "Journal of the American Medical Association" : le traitement rendrait les tumeurs plus difficiles à détecter. Ces résultats ne s’appliquent cependant pas aux traitements utilisant simplement l'œstrogène peut-on lire également dans le même journal. Néanmoins des effets secondaires hautement indésirables des thérapies hormonales pour femmes ménopausées ne cessent d’apparaître. Le mois dernier avait été révélé que ces thérapies renforçaient les risques de démence. Les femmes sont de plus en plus encouragées par leur médecin à raccourcir la durée de leur traitement et à prendre de plus faibles doses. Pendant ce temps les scientifiques cherchent des solutions alternatives pour lutter contre les conséquences de la ménopause.


Publié le Jeudi 26 Juin 2003 dans la rubrique Santé | Lu 411 fois