Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Une carte pour étudier le mode de vie des personnes âgées en milieu urbain


Une carte d’un nouveau genre examine les quartiers de New York où les plus de 65 ans représentent au moins 20 % de la population. Elle offre un premier aperçu de ce que les villes américaines pourraient être d’ici 2020, au moment où les plus de 65 ans devraient représenter plus de 20 % de la population totale. 75% des personnes âgées vivent actuellement en milieu urbain. Cette carte est la première étape de la nouvelle étude menée par le « World Cities Project » (WCP), intitulée « l’écologie urbaine du vieillissement : voisinages, interactions sociales et vieillissement sain ».

Les premiers résultats dégagent de grandes disparités selon les communautés ethniques : les populations noire et hispanique sont sous-représentées dans les quartiers dits « âgés » mais sur-représentés dans les quartiers plus « jeunes ». Ceci s’explique en partie par le fait que la population blanche bénéficie d’une espérance de vie plus longue que les autres communautés.
La prochaine étape du projet sera une série de rencontres avec les personnes âgées et les représentants de chaque communauté dans les différents quartiers de New York. L’objectif étant de comprendre l’influence de l’environnement sur la vie quotidienne et plus précisément l’influence de l’âge de la communauté sur la santé et le bien-être des personnes âgées. « En comparant les quartiers « plus âgés » avec les quartiers « plus jeunes », nous aurons la possibilité de comprendre en quoi la vie dans un quartier plus âgé affecte l’identité du quartier elle-même, la santé et la qualité de vie de ses résidents » explique Michael Gusmano, directeur associé du projet. « New York a beau être une ville unique, elle représente aussi un laboratoire passionnant sur le mode de vie des personnes âgées dans les grandes villes car elle est la ville qui possède le plus de personnes âgées aux Etats-Unis. Une population caractérisée par une incroyable diversité ethnique, les différents quartiers de la ville abritant indifféremment les foyers les plus riches et les plus pauvres de la nation, et souvent côte à côte ».

Cette carte, qui inclura également l’ensemble des services sociaux et des lieux d’intérêt pour les personnes âgées, aidera les services municipaux à identifier les nouveaux besoins et à développer des plans d’urgence plus efficaces envers cette partie de la population. Une fois l’étude de la ville de New York achevée, l’équipe du WCP envisage de continuer les recherches dans d’autres grandes mégalopoles, à savoir Londres, Paris et Tokyo, afin de comprendre l’influence de ces réseaux urbains sur des personnes âgées vivant dans des pays différents avec des systèmes de protection sociale différents.



Publié le Lundi 25 Août 2003 dans la rubrique Social | Lu 1664 fois