Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Un traitement à long terme d’ostéoporose* post-ménopausique serait efficace


Une étude clinique, menée pendant dix ans, aurait démontré que les femmes post-ménopausées prenant l’alendronate, commercialisé sous le nom de Fosamax, continuaient à voir augmenter la densité minérale osseuse des hanches et de la colonne vertébrale, indique un communiqué du fabricant pharmaceutique « Merck ».

Les résultats de cette « plus longue étude clinique prospective » ont été publiés le 18 mars dernier dans la revue « New England Journal of Medicine » : ils démontreraient une efficacité thérapeutique soutenue du traitement par l’alendronate de l’ostéoporose post-ménopausique.

L’étude a porté sur 994 femmes ostéoporotiques et post-ménopausées, âgées entre 44 et 84 ans. Celles qui prenaient 10 milligrammes de Fosamax par jour auraient vu leur densité osseuse augmenter de 13,7% en ce qui concerne la colonne vertébrale et 10,3% en ce qui concerne les hanches.

Aux États-Unis, le nombre de personnes ayant une faible densité osseuse est estimé à 34 millions, dont la majorité sont des femmes, précise le communiqué, en ajoutant que la perte osseuse survenant après la ménopause augmente le risque de développer l’ostéoporose et les fractures ostéoporotiques.

*Raréfaction pathologique du tissu osseux, limitée à certains os ou diffuse.


Publié le Mardi 23 Mars 2004 dans la rubrique Santé | Lu 391 fois