Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Un institut américain découvre de nouvelles vertus au gingembre


De récentes recherches sur la lutte contre le cancer auraient permis de découvrir de nouvelles vertus au gingembre. Il semblerait que la substance appelée ''gingerol'', qui donne son goût à la plante empêcherait la croissance des cellules cancéreuses colorectales. L'étude a été menée sur un groupe de souris soumises à différents régimes. Les chercheurs de « l'Institut Hormel » de l'Université du Minnesota ont constaté que les taux de cellules cancéreuses étaient moins élevés chez des souris sans système immunitaire et nourries trois fois par semaine avec du gingerol. Une expérience qui viendrait donc confirmer les effets thérapeutiques et préventifs de la plante, qui pourrait être utilisée dans les traitements chimiothérapiques.

Si jusqu'à présent les tests n'avaient permis d'étudier que le développement de tumeurs de petites tailles, une prochaine étude permettra d'observer les effets du gingerol sur un groupe de souris dont les tumeurs seront plus importantes. Avec pour conséquence pratique l'application à des patients atteints de tumeurs inopérables, qui pourraient voir en l'ingestion de gingerol la possibilité de ralentir la multiplication des métastases, voire un espoir de guérison.

L'Université du Minnesota a d'ores et déjà déposé un brevet sur l'utilisation du gingerol en tant qu'agent anticancéreux.



Publié le Mardi 4 Novembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 459 fois